La redescente du mont Wauquiez

Le Canard Enchaîné – 06/09/2017 – C. N. –
Laurent Wauquiez au mont Mézenc. Photo Hugo Ribes
Il fait rêver, ce cliché pris au mont Mézenc, dimanche (3/9). Laurent Wauquiez, chemise blanche, qui pose les bras grands ouverts devant la meute de photographes, flanqué d’Eric Ciotti, chemise blanche lui aussi, qui tend le menton. Ah, cette pudeur qui pousse à ne pas porter la chemise noire… Au côté de ce tandem qui avait fièrement refusé de d’appeler à voter contre Le Pen au second tour de la présidentielle, Brice Hortefeux, l’ex-ministre de l’Identité nationale, est présent, comme de bien entendu. Et, heureusement pour la galerie, la prise de guéguerre Virginie Calmels (1), que l’auréole de juppéiste avait fini par classer dans les modérés…

Quatre jours plus tôt, en déclarant sa candidature décomplexée à la présidence des Républicains, Wauqiez avait déroulé l’appétissant menu : « la droite est de retour », « la France a besoin d’une droite qui soit vraiment de droite », « il faut être clair sur les valeurs« , « j’en ai assez d’une droite qui marche à l’ombre« , « c’est fini de baisser la tête« , « on ne se soumet plus« , « on reprend le drapeau« , etc.
Si jeune, le petit Lolo est déjà du Jean-Marie Le Pen dans les textes, qui voyait partout des bons Français rasant les murs. Même l’ex-sarkozyste de compétition et ex-ministre Frédéric Lefebvre, qui fut de toutes les batailles de l’époque « la France-tu-l’aime-ou-tu-la-quittes », est choqué par la relève : « J’appelle au ralliement des forces raisonnables, à l’addition des humanistes pour résister aux identitaires de droite. » C’est dire.
On se sait pas, pour Wauquiez, quelle droite est de retour. Mais si c’est celle à laquelle on pense, elle n’est malheureusement jamais partie !
 (1) Lire : Le monde magique d’€urodisney

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.