Vertu parlementaire

Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 06/10/2017
Chaque jour, en 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
L’information, pourtant importante, n’a pas eu l’écho qu’elle méritait : la nouvelle vague de députés ne boit pas ou presque. A l’Assemblée nationale, la consommation d’alcool est en forte baisse. C’est au point que le Palais Bourbon a dû se résoudre à se séparer d’une partie de ses vins : le primeur ne trouvait pas preneur. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer ce changement : être en marche ne donne pas nécessairement soif ; le rajeunissement est en cause puisque, selon Platon, le vin est « le lait des vieillards » ; l’expression « mettre de l’eau dans son vin », habitude si politique, a été trop prise au pied de la lettre par les novices. Il ne faut pourtant pas surestimer la vertu de ces néophytes : aujourd’hui, à l’Assemblée, on fume bien davantage qu’avant. Ouf !
Michel Schifres  mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.