Dernier tabou

L’Opinion 12/10/ 2017
Le billet de Michel Schifres
Chaque jour, en 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
La dernière grande polémique du temps vient des Etats-Unis. Elle met aux prises le Président et son chef de la diplomatie américaine. Celui-ci aurait traité le premier de « débile ». Vrai ou pas, le qualificatif a fait bondir Donald. Qui a riposté en proposant de comparer leur QI, ajoutant sans complexe : « Et je peux vous dire qui va gagner ». Cette rivalité sur le thème « qui a le plus gros ? » est rafraîchissante : elle rappelle les concours de mensuration que tant de gamins ont pratiqués à l’école. Mais après tout, pourquoi pas ? Aujourd’hui on sait tout des chefs d’Etat, y compris de leur argent et de leur vie privée. Seul le QI est tabou, pas question de le découvrir. Cette pudeur est compréhensible. Et si l’on apprenait qu’on peut arriver au sommet en étant bête ?
Michel Schifres mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.