Europe – Accord trouvé à l’UE sur une réforme du travail détaché

Le Monde 24/10/2017
Les ministres européens du travail et des affaires sociales, réunis à Luxembourg lundi, ont fini par s’accorder sur une révision de la directive de 1996 sur le travail détaché. Une priorité de la présidence française, placée au cœur de sa stratégie réformatrice d’une « Europe qui protège ».

« L’Europe avance, je salue l’accord ambitieux sur le travail détaché : plus de protections, moins de fraudes », s’est félicité le chef de l’Etat français sur Twitter. LUDOVIC MARIN / AFP
Seules la Pologne, la Hongrie, la Lituanie et la Lettonie ont voté contre le texte de compromis, discuté pendant plus de 12 heures, tandis que des pays pourtant rétifs à toute révision – Roumanie, Bulgarie, Slovaquie, République Tchèque – ont finalement basculé dans le camp français. « C’est un grand jour pour l’Europe sociale, le président de la République s’y était engagé, c’est une excellente nouvelle pour l’Europe et pour ses citoyens », s’est félicitée la ministre du travail Muriel Pénicaud, à l’issue de la réunion.
Jusqu’au bout, la France s’est arc-boutée sur une durée du détachement – prestation de service temporaire dans un autre pays membre – de seulement 12 mois. Le chef de l’Etat avait fait de cette durée un symbole, après avoir refusé de valider un accord européen quasiment acquis en juin, juste après son entrée en fonction, mais qui recommandait une durée maximale de 24 mois.
Pour parvenir à décrocher une majorité confortable, Paris a cependant dû faire d’importantes concessions notamment à l’Espagne. Madrid menait la bataille avec les pays de l’Est, et réclamait que le transport, de par sa nature particulièrement mobile, bénéficie d’exemptions au travail détaché.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.