Innovation – La Suisse championne du monde de la robotique

Le Temps 31/10/2017 Adrià Budry Carbó Servan Peca

Aucun pays ne compte une telle concentration de savoir-faire dans le domaine de la technologie robotique. Les chercheurs suisses se spécialisent surtout dans trois domaines : le médical, l’environnement et la formation
De quoi parle-t-on? Dario Floreano, directeur du pôle suisse de recherche dédié à la robotique, souligne l’importance de la définition du terme «robot» pour en cerner les enjeux: «Un robot, c’est un système physique, c’est l’interface entre l’intelligence artificielle et le monde réel».
Pour lui, l’amalgame entre robot et algorithmes de prédictions financières ou logiciels de conduite automatique est à éviter. «Les robots ont bien sûr besoin d’intelligence artificielle. On ne fabrique plus nos robots comme des machines à laver. Mais ils se meuvent dans le monde physique, car nous avons et aurons toujours besoin de déplacer des choses.»
Les robots «Swiss made» ont la cote. Alors que s’ouvre une nouvelle ère de la robotique, celle des machines évolutives, qui mêlent mécanique, capteurs en tout genre et intelligence artificielle, la Suisse est déjà parvenue à se tailler une réputation hors norme. Aucune autre région dans le monde ne concentre autant de savoir-faire dans le domaine, affirment d’une seule voix investisseurs, entrepreneurs et scientifiques.
Exosquelettes
Et des spécialités émergent. Les projets de recherche et les start-up qui fleurissent par dizaines dans le pays se profilent notamment sur le marché des exosquelettes. C’est par exemple le cas de MyoSwiss ou Twiice, deux start-up qui, chacune à leur manière, cherchent à alléger les exosquelettes et à pouvoir en personnaliser la structure.
Le pôle national de recherche sur la robotique (PRN Robotique) soutient des projets dans deux autres domaines en particulier: la formation, ainsi que les missions de secours et/ou environnementales. Dans ce domaine, l’un des porte-drapeaux du savoir-faire suisse s’appelle Flyability. Elle est l’une des start-up les plus mûres, puisqu’elle commercialise déjà ses drones d’inspection.
 «Une Silicon Valley de la robotique»
3 exemples de robot «Swiss made»
Lire la suite

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Science, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.