Indemnité de Frais de Mandat des eurodéputés : exigeons la transparence vis-à-vis des citoyens communautaires

Tous les membres du Parlement européen (députés) perçoivent chaque mois, *en plus de leur salaire*, une Indemnité de Frais de Mandat (IRFM) de 4 342 € versée directement sur le compte bancaire de leur choix [1]. Cette somme est officiellement destinée – entre autres – à financer leurs frais de location de bureau ainsi que leurs factures de télécommunications. Cependant, personne ne contrôle la façon dont cette indemnité est dépensée.
Si certains députés l’utilisent de façon tout à fait appropriée, une enquête récente a révélé qu’un député européen sur trois ne dispose même pas de son propre bureau, ce qui ne l’empêche pas de percevoir cette somme chaque mois sans avoir à répondre de son usage [2]. Après que les auteurs de l’enquête ont décidé de porter cette absence de transparence devant la justice [3], le président du Parlement européen s’était engagé à émettre des propositions concrètes d’ici la fin de l’année pour réformer l’institution [4]. À ce jour, ces promesses n’ont malheureusement pas été suivies de faits.  
Nous souhaitons aujourd’hui rappeler nos représentants à leurs promesses par une action citoyenne. Si vous estimez, vous aussi, que nous devrions être informés de la nature des dépenses de l’IRFM dont bénéficient les députés européens, nous vous remercions de signer la pétition réclamant la transparence sur l’ensemble de leurs dépenses : 
SIGNEZ LA PÉTITION
 Actuellement, la façon dont cet argent est dépensé n’est aucunement documentée : aucun contrôle financier – même ponctuel – n’est organisé, ni aucun audit. Rien. C’est sans doute la seule ligne dans le budget européen qui ne fait l’objet d’aucun contrôle financier.

Heureusement, il existe une solution à la fois simple et permanente à cela. À l’occasion de la prochaine réunion du bureau du Parlement européen [5], les députés auraient la possibilité de déclencher l’instauration d’un contrôle financier supplémentaire afin de faire toute la lumière sur l’ensemble de leurs dépenses. S’ils le faisaient, nous pourrions alors disposer d’une véritable visibilité, dès 2018.
Des voix puissantes s’opposent à cette réforme dans l’hémicycle de Bruxelles même. Face à elles, certains députés, bien conscients du caractère critique des dépenses publiques, documentent leurs dépenses sans même qu’on le leur demande, et ce, depuis des années déjà [6]. Ensemble, nous pouvons construire une pétition qui servira de rappel pour le reste des parlementaires européens.
Il ne fait aucun doute que cette absence de transparence nuit à la confiance du contribuable. Faute de demander des comptes à nos responsables politiques, nous ne faisons qu’entretenir l’euroscepticisme ambiant. C’est pourquoi la communauté WeMove s’engage activement à obliger nos représentants à rendre des comptes sur les dysfonctionnements ; et pousser les décideurs à faire des choix qui bénéficient à l’ensemble des citoyens de l’Union européenne. Pour véritablement améliorer la transparence sur nos systèmes politiques, il est impératif que toutes les dépenses de nos députés européens puissent être examinées publiquement.
Accepteriez-vous de signer la pétition pour réclamer la transparence sur l’ensemble des dépenses des députés ?
SIGNEZ LA PÉTITION
Le moindre aspect des dépenses de l’Union européenne est suivi, mesuré et justifié. Il est temps que les députés du Parlement européen soient assujettis aux mêmes exigences.
_________________________________________________________________________________________
Mika Leandro (Bordeaux), Doina Proorocu (Bucharest), Julia Krzyszkowska (Varsovie), Virginia Lopez Calvo (Madrid), Olga Vukovic (Bologne), Joerg Rohwedder (Lübeck) et toute l’équipe WeMove.EU
PS : Imaginez que les députés européens octroient 40 millions d’euros par an aux États membres pour financer des projets de développement, sans réclamer le moindre justificatif ou reçu en retour. Inimaginable, n’est-ce pas ? Il est temps d’exiger la même transparence de tous les députés européens, sur toutes leurs dépenses.
Références: 
[1] https://transparency.eu/bluebells/  
[2] http://www.ir-d.dk/2017/05/citizens-pay-for-eu-ghost-offices/
[3] https://assets.documentcloud.org/documents/2516693/the-meps-project-press-release.pdf
[4] http://www.europarl.europa.eu/news/en/press-room/20170613IPR77316/working-group-on-revision-of-expenses-under-the-general-expenditure-allowance
[5] Session plénière du Parlement européen, Strasbourg, le 23/10/2017. http://www.europarl.europa.eu/plenary/en/meetings-search.html?localisation=ALL&body=OD&subBody=BURO&term=LONG_TERM
[6] Les comptes publiés concernant notamment des députés du Royaume-Uni, du parti conservateur ou travailliste, mais aussi des députés issus d’autres partis nationaux tels que Benedek Jávor et Roberta Metsola.
WeMove.EU est un mouvement ouvert à toutes celles et ceux militant pour une meilleure Union européenne, attachée à la justice sociale et économique, à la gestion durable de l’environnement, et à l’implication des citoyens dans les processus démocratiques.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.