Culture – Clemenceau, un dictionnaire pour le centenaire

 

L’Opinion 17 /11/2017

Un siècle après le retour au pouvoir de Georges Clemenceau, le 16 novembre 1917, les amis du Tigre se sont retrouvés ce matin à l’Hotel de Brienne, à quelques mètres du bureau – récemment restauré – que le Président du Conseil occupait alors.

L’occasion était la parution d’un dictionnaire Clemenceau, dans la collection Bouquins, un ouvrage de référence auquel plus d’une trentaine d’auteurs ont participé, comme son biographe Michel Winock.
Petit-fils d’un proche collabateur du Tigre, l’historien Jean-Noël Jeanneney, infatigable clémenciste et préfacier de l’ouvrage, a remercié la secrétaire d’Etat Geneviève Darrieuscecq. Il a annoncé la parution prochaine et régulière de «  Cahiers Clemenceau ». Sous l’égide de la mission du centenaire, la dernière année des commémorations de la Grande Guerre sera placée sous le signe du Père La Victoire comme la souhaité le président de la République.
Dictionnaire Clemenceau, sous la direction de Sylvie Brodziak et Samuël Tomei, Bouquins, Robert Laffont. 736 pages, 30 euros.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.