La clope ou la flemme

Le billet de Michel Schifres

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
L’Opinion  Novembre 2017
Nous sommes décidément un curieux pays. Quel que soit le problème, nous y répondons souvent par la détente, le repos, la flemme quoi. En ce « mois sans tabac », une entreprise vient d’innover dans le dialogue social : elle propose six jours de vacances supplémentaires à ses salariés qui arrêteront de fumer. L’offre est alléchante. Elle n’est pourtant pas sans perversité : on peut imaginer que certains abstentionnistes se mettront à la clope puis la stopperont pour bénéficier de la manne ! D’où croyez-vous que cette brillante idée soit venue ? Eh bien d’un non-fumeur furieux que les fumeurs bénéficient de pauses cigarettes et donc travaillent moins que lui. Il s’est plaint. Comme quoi, l’habitude de la délation et la passion du congé payé font partie du charme français.
Michel Schifres mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.