Test : mesurez votre âge biologique

Quel âge avez-vous réellement ?
Quel âge avez-vous réellement?
Dans les écrits sur le vieillissement, on avance que des habitudes de vie très saines peuvent nous permettre d’allonger notre espérance de vie en bonne santé d’une période allant jusqu’à 10 années. Cela revient-il à dire qu’advenant un mode de vie très sain, notre âge biologique serait moins élevé que notre âge chronologique? C’est une notion que l’on voit maintenant circuler et nous osons l’emprunter aussi. Mais il ne s’agit toujours que d’un indice.
Notre véritable âge biologique, si jamais c’était possible de le définir, tiendrait aussi compte de plusieurs autres facteurs, comme nos maladies actuelles ainsi que l’état de nos artères et de nos tissus.
Pour vous donner une idée de la jeunesse relative de votre organisme, notre questionnaire investigue les principaux aspects du mode de vie qui sont reconnus comme ayant un impact sur la longévité en bonne santé. Trois questions permettent aussi d’inclure un aspect génétique.
Répondez à toutes les questions et le calcul sera fait automatiquement. Si vous désirez que l’exercice vous soit utile parce que révélateur de votre réalité, n’embellissez pas les réponses!
Notez qu’il ne s’agit pas d’un test scientifique. —–>Ici, le test
  • Les nutriments de la longévité Dans le cadre d’une étude menée auprès de 1095 personnes, chaque augmentation de 25 nmol de vitamine D3 par litre de sang a réduit l’incidence totale de cancer de 29 %. Posologie : 800 Ul par jour (vitamine D3).
  • Le magnésium participe à la régulation nerveuse, à la gestion du stress quotidien et à la prévention des conséquences du vieillissement en limitant les risques cardiovasculaires. Posologie : sous forme de glycérophosphate ou de bisglycinate, prendre 6 mg par kg de votre poids corporel chaque jour en 2 fois (matin et soir).
  • Le zinc est essentiel à la prévention des cancers, de toutes les pathologies dégénératives et au ralentissement du vieillissement. Dans une vaste étude prospective, les participants qui consommaient des suppléments de zinc durant plus de six ans ont vu leur risque de mortalité diminuer de 27 %. On le trouve principalement dans les fruits de mer, les noix, les légumes et les grains entiers.
  • Les personnes qui consomment une grande quantité de petits poissons gras et d’huile végétales riches en acides gras polyinsaturés oméga-3 (huile de colza, de lin, de noix…) développent moins de maladies cardiovasculaires que les autres.
(Lettre de Révélations Santé & bien-être / septembre 2017)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.