4 méthodes pour aider son enfant à penser par lui-même

msn.com – 28/11/2017 – 
Diapositive 1 sur 2: 4 méthodes pour aider son enfant à se forger sa propre opinion
 Votre enfant trouve tout ce que vous faites absolument merveilleux, peu importe l’histoire que vous lui lisez ou le film que vous lui faites regarder. Il évolue à un stade où toute expérience est bonne à prendre. Un peu comme s’il était persuadé que vous ne lui proposeriez jamais de faire telle ou telle activité si cela n’en valait pas la peine. Ce que votre enfant ne réalise pas encore, c’est que vous-même n’êtes pas toujours sûre de votre coup et que vous ne pouvez pas toujours savoir à l’avance si cela vaut le coup ou non. C’est bien normal que votre enfant n’ait pas le réflexe de penser ainsi : se forger une opinion par soi-même demande du temps et de la réflexion. Voici 4 astuces pour apprendre à votre enfant à développer son sens critique.
 1- Posez-lui des questions
Le plus important pour développer son sens critique- chez l’adulte comme chez l’enfant- consiste à se poser des questions. Prendre du recul, faire un pas de côté, pour analyser une information plutôt que de la recevoir et de l’intégrer passivement. Quand vous faites découvrir quelque chose à votre bambin (un jeu, une histoire, un spectacle), cherchez à savoir s’il a apprécié. Sa réponse sera probablement « oui ». Dans ce cas, ne vous contentez pas de d’opiner du chef ou de sourire. Allez plus loin en essayant de savoir pourquoi il a aimé. Si votre enfant est très jeune, il aura du mal à formuler une réponse claire. N’hésitez à lui faire plusieurs suggestions et à observer comment il réagit. Demandez-lui par exemple : « Tu as aimé ce film car il était drôle ? », « ce qui t’a plu dans cette histoire, ce sont les personnages attachants, tu avais l’impression qu’ils étaient tes amis ? », etc.
2- Proposez-lui un système de notation
Une autre méthode efficace pour que votre enfant devienne plus apte à juger les choses par lui-même consiste à lui proposer d’attribuer des notes. Vous pouvez par exemple lui proposer d’évaluer une histoire, un film ou un livre en lui donnant une note sur une échelle de 1 à 5. L’expérience sera plus ludique si vous utilisez un système de notation avec des smileys (plus ou moins souriant), des étoiles ou encore des codes couleurs (foncé s’il a détesté, brillant s’il a adoré).
3- Encouragez-le à réfléchir
Tout au long de sa vie, votre enfant va peu à peu découvrir l’univers qui l’entoure. Curieux de nature, il vous posera donc une multitude de questions. Si vous souhaitez qu’il apprenne vite à réfléchir par lui-même, évitez de lui donner tout de suite la réponse. Incitez-le plutôt à trouver la réponse tout seul et à s’interroger à voix haute, en lui faisant bien comprendre que ce n’est pas grave s’il se trompe. Et bien sûr, s’il ne trouve pas, donnez-lui la réponse, en lui indiquant tous les éléments et les étapes de votre réflexion. Le fait de s’être interrogé au préalable sur un problème lui donnera toutes les clés pour comprendre et analyser la solution, même si c’est vous qui lui avez soufflée.
4- Faites le participer à des « débats » avec d’autres enfants de son âge
Confronter l’opinion de votre enfant à celle de ses petits camarades de classe peut également s’avérer bénéfique pour développer son sens critique. L’expérience l’incitera à prendre la parole en public pour donner clairement son avis, mais également à trouver ses propres arguments pour défendre son point de vue. Si vous avez plusieurs enfants, vous pouvez tenter l’expérience à la maison, en prenant bien garde à ce que chacun puisse s’exprimer à tour de rôle sans que les plus jeunes subissent des moqueries ou des tentatives d’intimidation (gentilles) de la part de ses frères et sœurs plus âgés.
Diapositive 2 sur 2: 4 méthodes pour aider son enfant à se forger sa propre opinion

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Développement personnel, Education, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.