Le sacre du poulet rôti

Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
L’Opinion 28/11/2017
Beaucoup de choses ont été dites sur le futur mariage du prince Harry et de Meghan Markle. La plus importante, la plus symbolique, la plus grave a été avouée par la fiancée. Elle a révélé que la demande en mariage a été prononcée alors que le couple soupait et dégustait un poulet rôti. Voilà qui prouve une fois encore le génie de la mise en scène chez les Windsor. Se goinfrer ce soir-là d’un Fish and Chips aurait fait trop anglais et d’un hamburger trop américain. Le poulet rôti, lui, rassure. C’est un plat simple, populaire, facile à cuisiner, à l’opposé du m’as-tu vu. Il a un côté famille et déjeuner du dimanche, bref convenable et tranquille. Tous les Occidentaux s’y reconnaissent. Emmanuel Macron, qui doit diner ce week-end avec Obama, sait ce qui lui reste à faire.
Michel Schifres mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.