Espagne – Début de campagne surréaliste en Catalogne

Lancement à Barcelone de la campagne de Junts per Catalonia (« Unis pour la Catalogne »), mené par l’ex président catalan Carles Puigdemont, exilé en Belgique. LLUIS GENE / AFP
La justice espagnole a refusé lundi la liberté provisoire à quatre dirigeants séparatistes poursuivis pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne tandis que leur chef exilé à Bruxelles tentait d’éviter d’être renvoyé en Espagne. Cette décision est tombée à quelques heures du lancement officiel de la campagne pour les élections régionales du 21 décembre en Catalogne, convoquées par Madrid en réponse à la proclamation d’indépendance de cette riche région du nord-ouest du pays.
Le vice-président catalan destitué Oriol Junqueras, l’ancien « conseiller » de l’intérieur Joaquim Forn et les chefs des associations séparatistes ANC, Jordi Sanchez – qui a démissionné depuis –, et Omnium Cultural, Jordi Cuixart, resteront donc en prison en raison du « risque de récidive », selon un communiqué de la Cour suprême.
Les six autres dirigeants détenus pourront être remis en liberté moyennant paiement d’une caution de 100 000 euros chacun. Entre-temps, le président déchu Carles Puigdemont, et quatre autres membres de l’ancien exécutif catalan qui s’étaient exilés en Belgique pour échapper aux poursuites ont retrouvé lundi à Bruxelles le juge chargé de statuer sur les mandats d’arrêt européens émis à leur encontre par Madrid. Tous sont poursuivis pour avoir participé au processus de sécession de la Catalogne qui a débouché le 27 octobre sur une proclamation unilatérale de la « République catalane ». La justice belge rendra sa décision le 14 décembre.
Le Monde 05/12/2017

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Justice, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.