Les gangsters de la finance : thriller économique sur ARTE – 20h50 mardi 12 décembre

La Croix – 10/12/2017 – Antoine d’Abbundo – 
Le documentaire de Jérôme Fritel et Marc Roche raconte la face sombre d’une puissance financière qui semble hors de contrôle. Blanchiment, fraude fiscale, corruption, manipulation des cours… : depuis la crise de 2008, la banque HSBC est au cœur de tous les scandales.

Créée à Hong Kong, il y a un siècle et demi, par des commerçants écossais liés au trafic d’opium, HSBC (Hongkong and Shanghai Banking Corporation) n’a cessé de prospérer en marge de toute régulation et s’est imposée comme un acteur majeur de la mondialisation. Aujourd’hui, la banque britannique à l’ADN pirate incarne à elle seule les excès et les dérives de la finance internationale. Blanchiment de l’argent du crime – celui des cartels de la drogue mexicains et colombiens –, évasion fiscale massive, corruption ou manipulation du cours des devises et des taux d’intérêt : depuis la crise de 2008, ce géant a été mêlé à de nombreux scandales avec régularité et en toute impunité. Car l’opaque HSBC, experte en sociétés-écrans, dont les coffres débordent d’argent liquide déposé par ses clients discrets et douteux, est devenue « too big to jail », « trop grosse pour aller en prison ». La banque, riche de quelque 3 000 milliards de dollars, s’en tire chaque fois avec des amendes dérisoires. Trait d’union entre l’Orient et l’Occident, elle sert aussi désormais de pipeline pour les centaines de milliards d’euros de capitaux chinois partant à la conquête des marchés occidentaux : HSBC navigue aujourd’hui sous pavillon rouge.
Nouvelles menaces
Cinq ans après leur documentaire « Goldman Sachs «  »– La banque qui dirige le monde », Jérôme Fritel et Marc Roche plongent dans les arcanes d’un empire tentaculaire qui se cache derrière sa vitrine de banque de détail britannique. De Hong Kong aux Etats-Unis en passant par l’Europe, cette édifiante enquête révèle non seulement l’ampleur ahurissante des malversations commises par HSBC, mais éclaire aussi – avec une remarquable limpidité – les menaces qui se profilent sur la stabilité financière mondiale, dix ans après la crise des « subprimes ».

La bande-annonce 

Le documentaire met en lumière la face sombre de HSBC. / Magneto Presse
Que penser de l’accord entre la justice et HSBC ?
Parmi les rares banques à avoir été épargnées par la crise des subprimes, la HSBC n’échappera pas aux scandales qui vont éclabousser le monde de l’argent. Des SwissLeaks aux Panama Papers, de Washington à Pékin en passant par Paris, Jérôme Fritel et Marc Roche mènent une enquête fouillée, témoins et experts à l’appui, pour retracer le parcours de ces flux financiers illégaux, entre valises de billets sales et sociétés écrans. Ils montrent surtout comment les dirigeants de HSBC ont bénéficié d’une totale impunité, les autorités concernées se contentant d’infliger à la banque des amendes dérisoires.
D’où la question : les démocraties ont-elles fait le nécessaire pour éviter que les banques paraissent au-dessus des lois ?

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Justice, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.