Un vent de panique au FN

Le Canard Enchaîné – 20/12/2017 – Jérôme Canard –
 » Elle n’y retournera pas« . L’homme qui s’exprime ainsi – un interlocuteur régulier de la présidente du FN – est formel : Marine Le Pen doute de sa capacité à mener le parti à la victoire en 2022. « Elle est complètement démotivée, elle n’a plus la niaque » confie un autre de ses proches. Face caméra, bien sûr, il assure qu’elle se trouve au sommet de forme. Mais en off, il paraphrase Baudelaire : « De longs corbillards, sans tambour ni musique, défilent lentement dans son âme… »
A l’Assemblée nationale, Marine Le Pen éprouve toutes les peines du monde à masquer l’ennui qui l’accable. « Je ne sers à rien, mais si je n’y vais pas, on va me le reprocher » a-t-elle confié à quelques proches. D’où le peu d’entrain manifesté lors de ses rares interventions, et une impréparation qui confine à l’amateurisme – comme le 11 décembre, où elle s’est trompée d’amendement à défendre, lâchant dans l’hémicycle : Je me suis perdue dans mes articles, là (…). Oui, voilà. Ah bah, non, mais ça. Ah oui, c’est sur l’erreur de droit. Décidément, on va y arriver. » 
Marine Le Pen, le 12 décembre, aux côtés d’autres élus du FN
Dupont-Aignan en renfort
Non seulement la cheffe est à la peine, mais la perspective de constituer un groupe à l’Assemblée s’éloigne : des huit élus FN ou apparentés, il n’en reste que sept après le départ de José Evrard chez Phillipot, voire six dans la mesure ou Emmanuelle Ménard, qui s’autonomise de plus en plus, n’est pas mentionnée sur le site officiel des députés FN. Le 13 décembre, Marine Le Pen a de nouveau déjeuné avec Nicolas Dupont-Aignan et lui a proposé la présidence du groupe s’il parvenait à en constituer un, ce à quoi, au Front national, personne ne croit plus. 
Au sein du parti lui-même, ça ne va pas mieux. Englué dans des problèmes financiers dus à une gestion dispendieuse, bien plus qu’à une « fatwa bancaire », comme dit la présidente, le FN voit ses adhésions chuter. Le chiffre officiel (51 487 adhérents à jour de cotisation, bien loin des 80 000 annoncés) ne prend pas en compte la dégringolade enregistrée cet automne. « Si on continue comme ça, on va finir à 20 000. Sur les deux derniers mois, j’ai vu les adhésions, ré-adhésions incluses, divisées par cinq par rapport à l’an dernier à la même période« , confie un secrétaire départemental, paniqué. 
Dans une vidéo, Marine Le Pen tente de relancer son « emprunt patriotique face à la persécution bancaire ». Las ! mis en ligne le 14 décembre, ce chef-d’œuvre n’avait été visionné que 1 369 fois lundi matin ! De multiples courriers ont également été envoyés pour faire rentrer les sous. Dans celui de 4 décembre, Marine Le Pen promet à tous les donateurs « un calendrier 2018 signé de sa main« , illustré avec « les plus belles photos » de la campagne présidentielle.
Comme celle où elle mime « Les envahisseurs », face à Macron ? 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.