Le temps des excuses

 Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
L’Opinion 15/01/2018
Qu’y a-t-il de commun entre une actrice célèbre, un ministre et un arbitre de football ? Eh bien ils participent tous au temps des excuses qui est un genre furieusement à la mode. Catherine Deneuve a tenu à présenter les siennes aux « victimes d’actes odieux qui ont pu se sentir agressées » par la pétition qu’elle a signée. Gérald Darmanin, lui, reconnait ne pas avoir été très « fin », jeune homme, dans l’envoi de quelques SMS à des copines. Quant à l’arbitre, il se dit désolé de son vilain geste de dimanche. Ces jours-ci, il convient de battre sa coulpe, attitude qui va de pair avec la transparence exigée par l’époque. D’ailleurs moi-même je vous présente mes plus plates excuses pour ce billet qui n’a ni queue, ni tête. En espérant que le repentir entrainera le pardon.
Michel Schifres  mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.