Le Défi « Rien de neuf ? », c’est quoi ?

Rien de neufZero Waste France
Un grand challenge collectif lancé par Zero Waste France pour explorer d’autres modes de consommation. En vous inscrivant au défi, vous vous engagez à systématiquement rechercher une alternative aux produits neufs : location, achat d’occasion, prêt, réparation, don ou encore mutualisation. L’objectif est de changer petit à petit ses réflexes et de trouver des moyens de s’équiper, s’habiller ou faire des cadeaux, qui sont à la fois meilleurs pour l’environnement, l’emploi et la qualité de vie. Chaque semaine, on fera le point : “Rien de neuf ?”, c’est la question qui va rythmer le défi tout au long de l’année, pour partager les obstacles rencontrés, les trouvailles et les petites victoires du quotidien !
Les produits concernés
Le défi porte sur les objets et équipements de la vie quotidienne : vêtements, meubles, électroménager, high tech, décoration, livres, etc… Il ne concerne évidemment pas la nourriture, ni les produits d’hygiène et cosmétiques. Ne plus céder à « l’achat facile ». Pour les cas plus particuliers, ce sera à vous de juger s’il est nécessaire d’acheter le produit neuf ou non.
Pourquoi ce défi ? 
Notre consommation de ressources (matières premières, énergie, eau) n’est plus soutenable depuis les années 70. Actuellement la consommation moyenne d’un Français a une empreinte matière de 12 tonnes par an. C’est beaucoup plus que ce que chacun voit de ses propres yeux, car l’essentiel de cette consommation est invisible pour le consommateur final, elle se situe au niveau des étapes d’extraction / production / distribution des produits de notre quotidien. C’est aussi 3 fois plus que ce que la planète peut nous offrir !
Un défi qui (re)donne du sens à sa vie
Car c’est bien là le discours général autour de ce défi « Rien de neuf ? » : retrouver du sens dans ses achats, sortir de sa zone de confort et découvrir tout un nouvel univers avec en ligne de mire le bonheur de la simplicité.
« Acheter d’occasion permet de faire de belles rencontres, d’échanger, de communiquer », assure Virginie, assistante sociale de 35 ans (Pas-de-Calais) tout en soutenant une nouvelle économie (circulaire, solidaire) en « mettant l’accent sur des professions de la réparation, de l’entretien, de l’achat d’occasion et de la réparation » : des métiers « d’avenir », selon Flore Berlingen de Zero Waste France.
Les friperies, le temple des vêtements pas chers et originauxLes friperies, le temple des vêtements pas chers et originaux Crédit : Unsplash/Onur Bahçivancilar
Il existe de nombreux moyens de réduire cette pression sur nos ressources : rendre les modes de productions plus sobres par exemple ; mais le plus efficace, c’est encore d’allonger la durée de vie de nos objets et de réduire notre consommation de produits neufs. Car qui dit neuf, dit extraction de matières, transformation coûteuse en énergie et en eau, et transport souvent intercontinental. Et en plus, les alternatives au neuf permettent de créer des emplois et de l’activité locale !
Belgique : un repair café
 La communauté Zero Waste est là pour vous accompagner : un site internet recense toutes les initiatives déjà existantes (des plus connues comme LeboncoinEmmaüs ou Vinted aux plus confidentielles comme Ma petite coucheGeev ou L’Habibliothèque), une newsletter vous encourage chaque semaine dans votre démarche et un groupe Facebook – où l’on s’échange bons plans, conseils et événements – rassemble plus de 5000 internautes.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Consumérisme, Résistance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.