Même éteint, votre smartphone diminue vos capacités cognitives

Nexus magazine, journal d’information indépendant  – Janvier 2018 – 

 

Le professeur Adrian Ward et ses coauteurs ont mené des expériences sur près de 800 utilisateurs de smartphones afin de mesure leur aptitude à accomplir des tâches demandant de la concentration, avec leur smartphone à proximité. pour la première expérience, les participants ont reçu, au hasard, l’ordre de poser leur smartphone, en mode silencieux, écran contre leur bureau, dans leur poche ou encore dans leur sac, ou encore dans une autre pièce.
Les chercheurs ont constaté que les participants ayant leur téléphone dans une autre pièce surpassaient significativement ceux qui l’avaient sur leur bureau et surpassaient légèrement ceux qui l’avaient dans leur poche ou dans leur sac.
Tout est question de présence
Lors d’une autre expérience, les volontaires estimaient d’abord leur degré de dépendance au smartphone avant d’effectuer la même série de tests et de placer au hasard leur smartphone sur le bureau (cette fois écran visible), dans leur poche ou leur sac, ou dans une autre pièce. Certains participants devaient aussi éteindre leur téléphone.  Il en est ressorti de l’étude que les participants les plus dépendants ont une performance inférieure à celle de leurs pairs moins dépendants, mais seulement lorsqu’ils gardent leur smartphone sur le bureau, ou dans leur poche ou leur sac.
Globalement, les chercheurs ont constaté que peu importe que le smartphone soit allumé ou éteint, visible ou pas, avoir un smartphone en vue ou à portée de main réduit la capacité de se concentrer et d’effectuer une tâche parce que, d’après ces chercheurs, une partie du cerveau travaille activement à ne pas décrocher ou à utiliser le téléphone. Quelle que soit la raison avancée, la simple présence du smartphone est suffisante pour réduire la capacité cognitive !
Source : The University of Chicago Press Journals. « Brain Drain : The Mere Presence of One’s Own Smartphone Reduces Available Cognitive Capacity », avril 2017, www.journals.uchicago.edu/doi/full/10.1086/691462

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Science, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.