Les chips sexuées

Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
L’Opinion 06/02/2018
A défaut de louer l’intelligence du groupe Pepsi, il faut saluer son courage. La firme américaine entend fabriquer des chips … pour les femmes, Aujourd’hui elles les boudent. Une friandise adaptée à leur psychologie et leurs habitudes est donc nécessaire : les chips féminines seraient moins croquantes, moins bruyantes, elles ne colleraient pas aux doigts et leur paquet pourrait tenir dans un sac à main. La proposition a provoqué l’ire des mouvements féministes. Aussitôt ils sont montés au créneau. Avec raison. Pourtant, à dire le vrai, on en a un peu soupé de la rengaine actuelle qui voit en tout ou presque une preuve de phallocratie et de mépris de la femme. D’ailleurs si ces pommes de terre ne sont plus trop salées et bien huileuses, franchement où est le plaisir ?
Michel Schifres  mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Humour, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.