Une honte

Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
L’Opinion 11/02/2018
A n’en pas douter, si cette honte sera bientôt lavée, le scandale restera. Révélée par « le Figaro », l’affaire paraît tout bonnement invraisemblable : la mairie de Paris se refuse à trouver une sépulture dans un cimetière parisien à Michel Déon. Au prétexte notamment que l’écrivain est décédé en Irlande et que le faire bénéficier d’une exception créerait un précédent ! Lui qui hanta si longtemps Saint-Germain-des-Prés, lui qui était né à Paris, n’y est donc plus accepté. En dépit des demandes répétées de sa fille et de l’Académie française. Par charité, on ne retiendra pas l’hypothèse d’une opposition idéologique. Mais celle, pire, de la bêtise d’une mairie obtuse. Il est vrai qu’il est sans doute plus urgent d’interdire les voitures que d’accueillir la mémoire des talents.
Michel Schifres  mschifres@lopinion.fr
Michel Déon Lire 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Insolite, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.