Dissuasion nucléaire : les docteurs Folamour vous saluent bien

Le Canard enchaîné – 14/02/2018 – Jean-Luc Porquet –
Qu’est-ce qui coûte horriblement cher et qui ne sert à rien ? La Bombe, évidemment. Chaque année, la France jette par la fenêtre environ 3,6 milliards (le montant exact est tenu secret) pour sa dissuasion nucléaire, et ce depuis plus de soixante-dix ans. A partir de 2020, la dissuasion coûtera encore plus cher, environ 5 ou 6 milliards par an : fervent partisan de ce petit jeu atomique du « je te tiens, tu me tiens », Macron vient de promettre aux armées de redoubler d’efforts pour que notre Bombe qui ne sert à rien soit la plus moderne possible.
De son côté, Trump fait plus fort encore. Il vient de trouver une brillante idée pour moderniser le sienne, de Bombe. Dans un petit document de quelques pages rendu public le 2 février, le « Nuclear Posture Review », il annonce que les États-Unis vont se doter de bombes nucléaires « miniatures », dans les 5 kilotonnes, soit le tiers d’Hiroshima. Son raisonnement est imparable. Considérant que les grosses bombes classiques feraient tellement de dégâts que personne n’osera s’en servir, il saute aux yeux que, des bombinettes qui ne tueraient que 30 000 personnes d’un coup ça devient plus plausible comme menace, non ? Qui douterait que lui, Trump, oserait s’en servir, hmmm ?
Certes, voilà encore des dépenses en perspective à ajouter au colossal budget de la Défense américaine (716 milliards de dollars). Mais qu’importe ! Enfin des bombes atomiques qui pourraient ne pas servir à rien ! Çà, c’est du pragmatisme ! Évidemment, Beatrice Fihn, une représentante de l’Ican, ce mouvement pour l’abolition des armes nucléaires qui a reçu le prix Nobel de la paix l’an dernier pour avoir réussi à convaincre 122 États de voter l’interdiction des armes nucléaires, s’est aussitôt inquiétée : « Cela baisse le seuil d’utilisation des armes nucléaires »  (La Croix 5/2). Ces pacifistes ne sont jamais contents. Puisqu’on vous dit qu’en rendant la menace plus crédible ces bombes renforcent la paix !
AFP PHOTO / Fabrice COFFRINI (Photo credit should read FABRICE COFFRINI/AFP/Getty Images)
 Trump récrit les règles du jeu.Le monde entier se réarme. Macron ne veut pas être en reste. Comment menacer sérieusement la terre entière avec nos 300 têtes nucléaires ? Nos quatre sous-marins nucléaires qui promènent en permanence 16 missiles balistiques contenant chacun 6 têtes (dont chacune peut déclencher un nouvel Hiroshima), commencent à fatiguer : il va falloir en construire quatre autres.
50 ans du Redoutable : pourquoi la France a-t-elle toujours besoin de ses sous- marins ?
Et la « composante aéroportée« , comme disent les experts ? Nos Rafale sont magnifiques et pourraient balancer des missiles n’importe où s’il n’y avait pas ces satanées défenses antimissiles.Il va donc falloir fabriquer des missiles à la fois hyper-véloces, difficiles à courser et hyper-furtifs, qui échappent aux radars. Tout cela nécessite des technologies hyper-pointues, des investissements faramineux, l’embauche de chercheurs spécialisés… Bref, une telle montagne de fric que ça serait dommage de ne pas s’en servir un jour !
Présentez, larmes !
Se félicitant de l’effort exceptionnel de Macron en faveur de la défense nationale – près de 300 milliards d’euros d’ici à 2025 – un responsable militaire anonyme a tenu à livrer au « Monde » (9/2) cette analyse : « Les victimes de attentats de 2015 et 2016 ne seront pas morts pour rien. »
On attend avec impatience le lancement du sous-marin nucléaire « Jean-Cabu », un hélicoptère Charb, des avions d’attaque Wolinski et Tignous, des chars de combat Honoré, des frégates « La Belle Epoque » et su^porte-avions Bataclan…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Défense, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.