Les Suisses tourneboulés

Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
L’Opinion 18/02/2018
Voilà les Suisses tout tourneboulés : leurs prévisions budgétaires se révèlent inexactes, ce qui chez ce peuple amoureux de la précision et de la rectitude, provoque un traumatisme. Ils tablaient sur un déficit de 225 millions pour l’année dernière et à l’arrivée ils ont eu un excédent de 4,8 milliards. Ce bénéfice est bien la preuve, a tonné un parti, que les finances ne sont pas maitrisées ! Remarquez, ils ne sont pas les seuls à voir leurs prévisions contredites. Nous aussi, avec la divine surprise de l’emploi, nous avons une situation bien meilleure que celle annoncée par les spécialistes. Au fond, Suisses ou Français, tout cela constitue la revanche des sans-grades sur les experts : l’économie n’est donc pas une science aussi exacte qu’on le prétend. Ça réconforte.
Michel Schifres mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Economie, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.