Certains jambons industriels contiennent trop peu de… viande

Le Vif.be – 28/02/2018 –
Certains jambons vendus en supermarchés ne méritent pas cette appellation, avertit mardi Test Achats à l’issue d’un test comparatif.Certains jambons industriels contiennent trop peu de... viande iStock
Plusieurs des produits testés contenaient tellement d’additifs et de « remplissage » qu’ils ne répondent même pas à la définition du jambon cuit, selon l’association de défense du consommateur qui demande que les fabricants indiquent le pourcentage de viande sur l’étiquette.
Selon Test-Achats, 8 des 34 produits testés ne renseignaient pas le pourcentage de viande. Dix précisaient un pourcentage de viande inférieur à 95%, et un jambon n’en mentionnait qu’à peine 72%. Trois produits bon marché de l’échantillon ne répondaient pas, ou à peine, à la définition légale du jambon: ils contenaient trop d’eau et trop peu de protéines de viande.
Deux ingrédients suffisent pour fabriquer du jambon cuit, rappelle Test Achats: le haut de la cuisse du porc, et de la saumure. Mais l’association a constaté que les versions industrielles proposées par les supermarchés contiennent de nombreux d’autres éléments. Certains fabricants n’hésitent pas à ajouter des éléments de remplissage moins chers comme de l’eau, de l’amidon ou de la gélatine.
Le jambon cuit préemballé contient souvent aussi toute une série d’additifs visant à améliorer la couleur, la texture et la conservation de la viande. Nitrate, nitrite et acide ascorbique (vitamine C), acides alimentaires, antioxydants, polyphosphates, épaississants ou arômes sont ainsi parfois présents.
Voir aussi : « Faut-il arrêter de manger des animaux ? » sur France 5 ce mardi 28/février à 20h55
Oui, parce qu’il y a une évidence : nous ne pouvons pas continuer à produire et consommer de la viande comme nous le faisons aujourd’hui. Le constat de Mark Bittman, spécialiste de l’alimentation, est sans appel. A partir de là, que faire ? Benoît Bringer a choisi de voyager pendant 6 mois en Europe et aux États-Unis pour découvrir des initiatives positives prouvant qu’un autre modèle de production est possible. Plus respectueux des animaux et de la nature.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, animaux, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.