Ouvrir les yeux

Le billet de Michel Schifres
En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
L’Opinion 06 Mars 2018
Tout le monde s’en scandalise et tout le monde s’en moque : même si la souffrance animale est moins ignorée qu’avant, elle n’est toujours pas une grande cause. Pas plus d’ailleurs que la mort programmée des animaux d’Afrique, victimes du braconnage et de trafics en tous genres. Eléphants, rhinocéros, d’autres encore, disparaissent sans qu’aucune mobilisation mondiale ne s’y oppose. Le Monde nous apprend une autre réalité scandaleuse : les exportations, en partie légales, vers l’Asie d’animaux africains protégés ont explosé depuis dix ans. Tortues, perroquets, pythons sont recherchés autant pour leur peau, leur viande que pour leur… compagnie. C’est dire que ces espèces-là aussi sont en danger. Et nous, nous fermons les yeux. Il sera trop tard quand nous les rouvrirons.
Michel Schifres mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, chronique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.