Innovation. Des voiles sur des paquebots STX

Ouest-France – 14/03/2018 – Thierry Hameau –
Le chantier de Saint-Nazaire a fait une présentation numérique de trois prototypes lors du Salon mondial de la croisière à Miami.Le chantier de Saint-Nazaire a fait une présentation numérique de trois prototypes lors du Salon mondial de la croisière à Miami. | Ouest-France
Verra-t-on un jour des paquebots à trois mâts traverser les océans grâce au vent ? Le chantier naval STX France semble y croire. Il vient d’exposer son concept Silenseas de paquebot à voile lors du Salon Seatrade de Miami qui réunit le gratin mondial de la croisière.
« Le navire réduit la consommation d’énergie de propulsion de 60 % sur des parcours Caraïbes, tout en permettant des performances exceptionnelles sous voiles (12 nœuds avec 15 nœuds de vent) », indique l’industriel.
Comment ?  « En couplant l’usage des voiles aux dernières technologies de propulsion et production d’énergie (gaz, batteries, automatisation). »
La conception des voiles, brevetée, permet d’installer des surfaces très grandes, atteignant les 1 200 m². En comparaison, un maxi-trimaran de course aujourd’hui (catégorie Ultim), c’est « seulement » 890 m².  
Le navire présenté il y a quelques jours aux États-Unis reprend les codes du design de la navigation à voile. D’une longueur de 190 m, il offre quand même 150 cabines passagers. Ses trois mâts peuvent accueillir en tout 4 350 m² de voile, soit la moitié d’un terrain de foot !
          
STX France poursuit en permanence des travaux de recherche. D’autres concepts audacieux sortent régulièrement des bureaux d’études. En 2009, un concept de paquebot à voile nommé  Eoseas (3 300 passagers) avant déjà fait parlé de lui à Miami, tout comme en 2015, un navire d’expédition  Ulysseas (200 passagers). Reste à trouver les débouchés économiques.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.