L’exemple russe

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 27/03/ 2018
 On fait bien des histoires sur les fichés S. Que faut-il en faire ? Comment s’en débarrasser ? Les enfermer sans plus de façons dans une prison ou un camp quitte à bousculer la Constitution ? Les expulser mais pour quelles raisons ? Déchoir certains de la nationalité française ? Dissoudre ? Les débats sont sans fin entre la nécessité de l’action, le droit et la morale. Pourquoi donc avons-nous ces polémiques ? D’autres s’en passent. Et ils agissent sans trop se poser de questions. Témoins les diplomates russes virés d’un peu partout, sans qu’ils aient la moindre fiche S et sans qu’ils mouftent vraiment. Même la Moldavie en a mis trois à la porte. Alors, je vous le demande, pourquoi ce qui est possible pour les excellences de Moscou ne l’est pas pour nos salafistes ?
Michel Schifres mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Humour, Justice, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.