Téléphones portables – un film documentaire : « Ondes de choc »

Nous utilisons tous les jours nos téléphones portables, mais quels risques leur usage fait-il courir à notre santé ?
Depuis l’apparition des mobiles, des scientifiques issus du monde entier, creusent ce sujet. Loin d’être anti-téléphones, eux-mêmes utilisateurs quotidiens, ils ont démontré que les ondes électromagnétiques émises par les portables peuvent causer des dommages irréversibles au cerveau.
Reconnues par la cour de justice américaine, leurs découvertes ont pourtant encore du mal à se faire entendre face à la formidable puissance de l’industrie du mobile.
Ce documentaire résolument engagé, humain et émouvant, nous ouvre les yeux et nous invite à une utilisation plus saine de nos téléphones.
Voir la bande annonce du film sur jupiter-films.com/film-ondes-de-choc-94.php
« Ondes de Choc » a été projeté en avant-première le Dimanche 18 Mars 2018 dans le cadre des Dimanches de la Connaissance au Club de l’Étoile (Paris) en compagnie du Docteur Dominique BELPOMME, oncologue, Professeur des Universités Paris V, Président de l’ARTAC, Directeur de l’ECERI (Bruxelles), accompagné du réalisateur Klaus SCHEIDSTEGER. Vous retrouverez prochainement le film de la conférence sur Jupiter-Films.com
Pays d’origine : Autriche, Allemagne /Genre : Documentaire /Date de sortie : 18/036/2018 /Version originale : Anglais /Version(s) sous-titrée(s) : Français /Durée : 85 minutes

———————————-

Silence ! portables et risques sanitaires : les autorités jouent la montre…
Du magazine Biocontact – avril 2018 –
Alors que s’accumulent les preuves scientifiques sur les risques cancérigènes liés à l’utilisation du portable, alors que de plus en plus d’études et d’éléments objectifs ainsi que d’appels d’éducateurs, de psychiatres alertent sur les dangers d’une trop grande exposition aux écrans pour les enfants, les autorités continuent à ne pas prendre les mesures qui s’imposent sauf pour se couvrir elles-mêmes…
Le conseil de l’Ordre des médecins, faisant suite à une demande d’Enedis, va même jusqu’à poursuivre l’un des rares médecins qui fait progresser la connaissance scientifique sur l’électrohypersensibilité (intolérance aux champs électromagnétiques émis par les technologies du sans-fil). Le Pr Dominique Belpomme se retrouve ainsi contraint de poursuivre en diffamation le Journal international de médecine, qui a fait état de la plainte du conseil de l’Ordre, au mépris du secret de l’instruction. Le Pr  Belpomme a confirmé à l’association Robin des toits n’avoir fait que son devoir de médecin et de chercheur et d’avoir toujours été fidèle au serment d’Hippocrate. Il a déjà publié dans une revue scientifique à comité de lecture (Reviews on Environmental Health), et trois autres articles (l’un notamment sur l’Encéphaloscan) sont soumis à comité de lecture ou en passe d’être publiés… Quel besoin de poursuivre un scientifique qui fait avancer la science ?
Le tableau d’ensemble donne la fâcheuse impression que la santé publique n’est pas prioritaire. Pourtant, les autorités se couvrent mais ces recommandations ne sont pas relayées dans les maternités, et les femmes enceintes ne sont nullement informées. Suite à des expérimentations menées dans le cadre du Grenelle des ondes à l’initiative de Robin des toits, les autorités savent comment réduire l’exposition du public aux champs électromagnétiques – mais cela réduirait la marge de bénéfices des industriels…
«  Les risques sanitaires liés à l’exposition au portable et autres technologies sans fil ne sont plus couverts par les principales compagnies d’assurance internationales – suivant le même scénario que l’affaire de l’amiante » (Le Parisien, 27 novembre 2010).
Générations futures 179, rue Lafayette 75010 Paris Tél. : 01.45.79.07.59 Site : http://www.generations-futures.fr
Robin des toits 33, rue d’Amsterdam 75008 Paris Tél. : 01.47.00.96.33 Site : http://www.robindestoits.org

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Santé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.