Vivre sans internet, une exclusion sociale ?

TV5MONDE – 28/02/2018 – Armelle de Guibert 
Certains choisissent parfois de s’éloigner des réseaux sociaux, d’internet pour se désintoxiquer. Mais pour d’autres, la déconnexion n’est pas un choix. Elle peut entraîner des difficultés administratives pour les personnes âgées ou en grande précarité. Entretien avec Armelle de Guibert, déléguée générale de l’association « Petits frères des pauvres ».
La « fracture numérique » : 31 % des plus de 60 ans n’utilisent jamais Internet (mails, consultation de sites, utilisation des réseaux sociaux). Un résultat qui grimpe à 47 % chez les 75-84 ans et à 68 % chez les 85 ans et plus« , peut-on lire dans un rapport de l’association les « Petits frères des pauvres » sur l’exclusion numérique qui touche les Français. Elle vient en aide aux personnes souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion et de maladies graves.
L’exclusion numérique, qu’est-ce que c’est ?
 » La contrainte de ne pas pouvoir utiliser le numérique, explique Armelle de Guibert sur TV5MONDE. Or, aujourd’hui, l’outil numérique peut priver de lien mais peut rendre l’accès à ses droits difficiles :  déclarer ses impôts, avoir accès à ses droits à la retraite.« 
14% de la population française n’a pas du tout accès à Internet, et parmi elles, 70% sont des personnages âgées.
Cette exclusion numérique est causées par de multiples raisons : un difficile accès à Internet (certaines personnes vivent dans ce que l’on appelle des zones blanche, sans connexion), un manque d’équipement (un ordinateur et un abonnement coûtent chers), et un manque d’usage. « Si dans votre passé professionnel ou dans votre entourage vous n’avez jamais pu essayer, c’est difficile de s’y mettre« , souligne la déléguée générale des Petits frères des pauvres.
Parmi les plus de 85 ans, c’est plus de 70 % des personnes qui n’ont pas accès à internet. On ne peut pas mettre les personnages âgées de côté.

N’exclure personne
L’association des Petits frères des pauvres, souhaite que les personnages âgées soient accompagnées gratuitement et demande à ce que le gouvernement n’aille pas trop vite dans la dématérialisation des démarches administratives.
« La poste propose une aide de 59 euros pour aider les personnes âgées à remplir leur déclaration d’impôt en ligne, rappelle Armelle de Guibert. Nous demandons à ce que cela soit fait gratuitement. Ou que les centres des impôts s’en occupent. » L’association insiste sur la nécessité de ne pas mettre de côté les personnes âgées et les plus pauvres, les plus touchés par cette exclusion numérique. « Le numérique est essentiel pour les démarches, insiste la responsable des Petits frères des pauvres. Mais aussi pour être en lien avec les personnes.« 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, Social, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.