« Loto du patrimoine » : la liste des sites retenus dévoilée

La Nouvelle République  29/03/2018
Un tirage spécial du Loto et un jeu de grattage sont prévus à la rentrée pour financer la restauration de monuments en péril. Les sites concernés en Centre – Val de Loire et dans le Poitou sont désormais connus.

50.000 € de travaux sont prévus à l’abbaye de la Clarté-Dieu à Saint-Paterne-Racan (Indre-et-Loire).
© (Photo archives NR)
A l’automne 2017, la ministre de la Culture Françoise Nyssen avait annoncé qu’un tirage spécial du Loto serait organisé afin de récolter des fonds pour la sauvegarde du patrimoine en péril. Programmé le 14 septembre, il s’accompagnera d’un jeu de grattage qui devrait, lui, être lancé dès le 3 septembre.
La Française des Jeux espère collecter entre 15 et 20 millions d’euros lors de ce premier tirage, soit la part qui revient normalement à l’État.
A l’origine de cette idée de « Loto du patrimoine », l’animateur TV Stéphane Bern s’est vu, en parallèle, confier par le président de la République « une mission d’identification du patrimoine immobilier en péril ».
Le comité de sélection qu’il préside va ainsi déterminer les projets de restauration publics et privés prioritaires (parmi les 1.800 identifiés sur le territoire par la Fondation du patrimoine et le ministère de la Culture) qui recevront les financements issus du loto en 2018.
A ce stade, 250 sites ont été d’ores et déjà retenus, selon nos confrères de RT
EN CENTRE – VAL DE LOIRE

En Indre-et-Loire, les fonds devraient bénéficier à l’église Notre-Dame de Rigny-Ussé, dont la remise en état est évaluée à 375.000 € (dont 187.500 € restent à financer) et à l’abbaye de la Clarté-Dieu (50.000 € de travaux), à Saint-Paterne-Racan.

En Loir-et-Cher, le comité a retenu le château de Villesavin (chantier de 120.000 €, dont 72.000 restent à trouver), à Tour-en-Sologne, l’abbatiale de l’abbaye d’Aiguevive (25.000 € de travaux, dont 20.000 ne sont pas encore financés), à Faverolles-sur-Cher, l’église Saint-Barthélémy (384.000 €, dont 132.500 manquent à l’appel), à La Ville-aux-Clercs.

La seigneurie d’Alleray (515.000 € de restauration, dont 371.000 reste à trouver), à Choue, figure également parmi les sites sélectionnés.

 Dans l’Indre, les deux sites concernés sont le château de Châtillon-sur-Indre (950.000 € de travaux, dont 162.600 à financer)

et la Porte de Champagne de Levroux (432.000 €, à moitié financé).
Le château de Villesavin à Tour-en-Sologne (Loir-et-Cher) a été retenu parmi les bénéficiaires du « Loto du patrimoine ».
© (Photo archives NR)
DANS LE POITOU

Dans la Vienne, les fonds du loto du patrimoine devraient abonder la restauration du château de Marmande (404.000 €, dont 80.700 à trouver), à Vellèches, de l’église Saint-Jacques et de son carillon (193.500 €, avec seulement 10.000 € financés à ce jour), à Châtellerault,

ou encore du château de Montreuil-Bonnin (il manque 103.000 € sur les 508.000 € de travaux prévus).

L’abbaye de La Réau (chantier à 269.800 €, dont 54.000 à trouver), à Saint-Martin-l’Ars, complète la liste.
Dans les Deux-Sèvres, deux sites ont été retenus : le four à chaux de Benet (57.375 € de travaux non financés)

et le château de la Durbelière (239.300 € de remise en état), à Saint-Aubin-de-Baubigné.
Carte des sites qui bénéficieront du  » Loto du patrimoine «  (source : RTL)

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Economie, Loisirs Tourisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.