Animaux – Monica recueille les chevaux cabossés de la vie

Ouest-France 06/04/2018 par Mikaël PICHARD

Monica Vaccarezza est agricultrice près de Laval (Mayenne). Elle a créé une association pour « remettre sur pattes » les équidés dont plus personne ne veut. Entre elle et eux, c’est une vraie histoire d’amour.

Dans une autre vie, Monica Vaccarezza, 34 ans, travaillait dans la publicité pour la télé italienne. Un monde dans lequel cette petite-fille d’agriculteurs ne se retrouvait pas. Il y a six ans, elle quitte ce milieu pour retourner à la terre. Monica l’Italienne, est éleveuse de moutons à Montigné-le-Brillant, près de Laval. Mais sa véritable passion, ses premières amours, ce sont les chevaux.. « Leur donner une deuxième chance »

Elle a créé tout récemment Les Enfants de Pégase. C’est une association pour recueillir et « remettre sur pattes » chevaux, poneys et ânes dont plus personne ne veut. Des éclopés de la vie. Des animaux blessés, abandonnés, voire battus. Des bêtes dont les propriétaires ne voient plus l’utilité.

« C’est tout mignon un âne quand il est petit. Puis il grandit. Il lui faut de l’espace, des soins… » À ce jour, Monica a recueilli une dizaine de chevaux, sept ânes et quelques poneys. Chacun a une histoire. Aucune n’est très belle.

Entre Monica Vaccarezza et les chevaux cabossés par la vie (ici Kaid) c’est une histoire d’amour. (Photo : Ouest-France)
Il y a Primola. Une jument qui faisait de la compétition de saut d’obstacles. « Elle avait fait partie de la Garde républicaine, assure Monica. Le couple qui en était propriétaire s’est séparé. Aucun des deux n’en voulait… »
Il y a Kaid. Un crack, lui aussi. « Il faisait du haut niveau et puis il est devenu borgne. » Il y a cette ponette retrouvée attachée à un arbre. Il y a Claque. Fût un temps, ce pur-sang anglais filait presque aussi vite que le vent sur les champs de course. « Elle s’est brisé une patte arrière. Comme elle ne pouvait plus rapporter d’argent, elle allait finir à l’abattoir. Elle n’a que huit ans. Elle peut encore être montée. »
« Folle de rage »
Ânes, chevaux et poneys vivent en très bonne intelligence et en pleine nature, sur les dix-huit hectares de la ferme de Monica Vaccarezza. Elle leur apporte tous les soins et l’amour qu’elle peut. Pour certains équidés malmenés par l’homme, il y a tout un travail à faire pour leur redonner confiance dans l’être humain. « Ils ont une vie paisible ici. Ensuite, on recherche des familles d’accueil. On ne veut pas qu’ils terminent à la boucherie ! »

Une belle complicité entre Emir, trotteur français et Claque, pur-sang anglais. (Photo : Ouest-France)
« On essaie de leur redonner une deuxième chance. On a tous le droit à une deuxième chance dans la vie, résume la jeune femme. Voir que l’on peut abandonner des animaux comme cela, me rend vraiment folle de rage. » Monica a de jolies étoiles dans les yeux quand elle parle des animaux qu’elle a recueillis. Et des petits éclairs quand elle pense au sort que certains hommes leur réservent. « Combien d’entre eux sont aussi morts sur les champs de bataille par le passé ? L’Histoire de l’être humain doit énormément aux chevaux. » Monica veut leur rendre justice.
Facebook : Association Les Enfants de Pégase. Mail : les.enfants.de.pegase@gmail.com. Pour soutenir l’association en faisant un don, c’est ici ou là.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Solidarité, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.