Loi SRU sur les logements sociaux : encore des centaines de cancres

Journal de la Fondation abbé Pierre – avril 2018 –
10/01/2018 | Crédits photos : © Pierre Faure
En publiant son 3ème palmarès 2014-2016, la Fondation souligne à nouveau que cette bonne loi (elle a permis sur la même période la construction de 187 000 logements sociaux) est bafouée par des centaines de villes qui ne respectent pas le quota de 20 ou 25 % de logements sociaux qui leur est assigné.
Le 5 mars 2007, la loi instaurant un Droit au Logement Opposable (Dalo) garanti par l’État était votée à l’unanimité. Sur les 210 287 ménages reconnus prioritaires entre 2008 et fin 2016, plus d’un quart (55 089 ménages) sont toujours en attente d’un logement. Onze ans plus tard, cette loin ambitieuse est encore trop ignorée.
Parmi les 649 communes qui n’ont pas respecté leurs objectifs qualitatifs ou quantitatifs, certaines sont même multirécidivistes (Neuilly, Saint-Maur-des-Fossés, Chazay-d’Azergues…). Face à cette résistance inquiétante, la Fondation demande que L’État applique avec plus de fermeté les nouvelles dispositions de la loi SRU votées en 2013, dont notamment l’autorisation du quintuplement des pénalités financières pour les communes carencées.

FONDATION ABBÉ PIERRE POUR LE LOGEMENT DES DÉFAVORISÉS
3, rue de Romainville – 75019 Paris / Tél. : 01 55 56 37 00

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Logement, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.