La Terre expliquée aux martiens

Charlie Hebdo – 25/04/2018 – Antonio Fischetti –

Vous pourrez bientôt stocker vos selfies sur la lune ! Un projet privé propose d’y conserver des traces de l’humanité pour l’éternité. Notre satellite deviendra-t-il un sanctuaire ou un espace publicitaire ?
Ce projet très sérieux « a pour but de laisser les souvenirs de notre civilisation à d’éventuels explorateurs du futur« . Il est porté par huit personnalités (artistes, scientifiques…) dont Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA, qui ne cache pas son enthousiasme : : si on pose une chose à la surface de la lune, il ne va rien lui arriver pendant des centaines de milliers d’années, alors qu’elle se dégraderait sur la Terre ». Voilà ,donc un sanctuaire éternel à portée de fusée.
L’initiateur de ce projet est Benoît Faiveley, ancien journaliste et passionné d’espace. Il a rencontré un groupe d’ingénieurs allemands qui préparent un vol sur la lune et les a convaincus d’y intégrer la capsule Sanctuary : « Avec 700 grammes, on met toute l’humanité sur la lune. » Chaque humain peut proposer son selfie (1), et, dans le lot, 3 000 seront tirés au sort. Heureusement, cela ne constituera pas l’unique « souvenir de notre civilisation ». D’autres disques contiendront le génome d’un homme et d’une femme, choisis au hasard dans une banque de données génétiques. Si les humains ont disparu et que les extraterrestres tombent sur ce fichier, ils pourront peut-être reproduire notre espèce, comme certains espèrent aujourd’hui le faire avec des mammouths éteints.
D’autres disques contiendront des informations scientifiques et artistiques. Mais comment les choisir ? Faudrait-il réduire l’espèce humaine à Mozart, Léonard de Vinci et Einstein ? Il aussi prévu d’envoyer des dessins d’enfants.
On peut imaginer toutes sortes de scénarios. Par exemple, l’humanité disparaît totalement et des extraterrestres débarquent sur la lune. Autre scénario : après l’avoir délaissée durant des millénaires, des Terriens de l’an 10000 décident d’y faire une virée. Tous les visiteurs pourront trouver une boîte d’une dizaine de centimètres de large. S’ils ne s’en débarrassent pas d’un coup de pied en râlant : « tiens, encore un déchet abandonné par ces gros dégueulasses de Terriens », et s’ils décident de l’ouvrir, ils y trouveront 17 disques de saphir, et dedans, vos photos.
Beau projet, mais sa visée n’est pas seulement philosophique. En effet, il est financé par des fonds privés, essentiellement Audi (les voitures) et Vodafone (téléphones portables). En somme, ils nous promettent la lune, tout en contribuant à la destruction de la terre (pollution de l’air, exploitations minières…) Après le green Washing, les entreprises vont-elles se mettre au space washing pour s’acheter une belle image ? Ce n’est pas une raison pou leur laisser la lune, bien au contraire. Continuons de rêver avec ce beau caillou pour ne pas l’abandonner ç ceux qui veulent en tirer profit.
La Terre expliquée aux martiens…
Il y a déjà eu plusieurs « bouteilles à la mer », lancées dans l’espace.  Chaque message en dit  long sur l’époque. En 1969, l’équipage d’Apollo 11 laissait sur la lune une plaque commémorative dotée d’un message « de paix » du président Nixon : le comble de l’obscénité quand on arrose de bombes les civils vietnamiens. Le texte dit ceci : « Ici des Hommes de la planète Terre ont pour la première fois posé le pied sur la lune. Juillet 1969 après J. C. Nous sommes venus en paix au nom de toute l’humanité. »
En 1972, la sonde Pionner 10 décollait pour l’espace, avec sur sa coque le dessin d’un homme te d’une femme nus. Représentation éminemment phallocrate, puisqu’elle accorde à l’homme le monopole du sexe (ses organes génitaux sont visible, alors que la femme est dépourvue de vulve) et du geste ( c’est lui qui lève la main en signe de salut).
La sonde Voyager est, elle aussi, en balade dans l’espace lointain. A son bord, des disques sur lesquels sont gravés des photos, musiques et textes censés témoigner de la beauté de notre planète et du talent de ses habitants. 
Bref, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. pour donner aux extraterrestres une image plus réalistes de l’humanité, on pourrait commencer par leur envoyer un message d’excuse expliquant comment nous avons flingué notre planète.
(1) Imaginez des humains du cinquième millénaire qui découvrent un disque informatique. Les technologies évoluent si vite qu’ils risquent de se retrouver aussi cons que les humains d’aujourd’hui face à un dolmen…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Humour, Science, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.