Allemagne – Débat sur l’antisémitisme

Le Monde 30/04/2018

Manifestation à Berlin, le 25 avril, pour dénoncer la montée de l’antisémitisme que certains lient à la vague d’immigration. FABRIZIO BENSCH / REUTERS
En écho au débat français sur une montée de l’antisémitisme, qui serait issu de la communauté musulmane, l’Allemagne s’interroge sur les ressorts actuels de la haine antijuive.

 Berlin, Germany, April 25, 2018. REUTERS/Fabrizio Bensch

Après une série d’incidents dans le pays, toujours marqué par sa responsabilité dans la Shoah, quelque 2 000 personnes ont manifesté la semaine dernière en soutien à la communauté juive (100 000 personnes) ; le président du Conseil central des Juifs en Allemagne (ZDK), Josef Schuster, a récemment conseillé à ses coreligionnaires de ne pas porter la kippa dans les grandes villes. Pour la première fois, un responsable chargé de la lutte contre l’antisémitisme, Felix Klein, vient d’être nommé par le gouvernement.
Le magazine Focus revient sur le sujet en analysant l’origine des faits antisémites relevés l’année dernière dans le pays et récuse l’explosion d’un « antisémitisme d’immigration ». Sur les 339 cas du premier semestre 2017, « 312 sont le fait d’Allemands » et seuls 13 sont dus à des personnes de culture musulmane, notamment de Turquie ou d’Afghanistan. Si l’on prend la totalité de l’année 2017, au cours de laquelle « 1 468 faits antisémites ont été observés, l’immense majorité d’entre eux, 1 381, sont liés à l’extrême droite ». Aussi estime le journal, « montrer du doigt les musulmans est mensonger ; la haine des juifs est un problème allemand ».
De son côté, le journal israélien Haaretz cite des propos de Felix Klein. Alors que la vague de réfugiés entrée dans le pays ces deux dernières années est incriminée, il rappelle qu’« environ 20 % des Allemands ont des opinions antisémites, un chiffre stable depuis des années et qui n’a jamais baissé ». Il juge « compréhensible » que dans ce contexte des familles juives envisagent de quitter l’Allemagne.
Toutefois, même Angela Merkel, la chancelière allemande, a récemment reconnu que « les immigrés avaient apporté une autre forme d’antisémitisme dans le pays », rappelle le Washington Post. Certains critiques ont averti de ce phénomène depuis des années, étant donné l’origine des immigrés venant de « pays où l’antisémitisme est répandu, comme la Syrie, l’Irak ou l’Afghanistan. Mais, selon des experts et les responsables juifs et musulmans, l’Allemagne a mis du temps à le reconnaître ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Résistance, Social, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.