Grande distribution : le scandale des 418 milliards € et l’émancipation citoyenne

Nexus –  22 avril 2018 – Yves-Marie Abraham – Extraits –
418 milliards € c’est le montant faramineux que la grande distribution doit à l’État, d’après l’enquête de l’association En Toute Franchise. Ce total correspond au cumul d’infractions des surfaces illicites calculé pour la seule région Paca !
Alors que le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mobilise 2 500 gendarmes pour détruire les quelques édifices illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, il subsiste depuis des années plus de 5 000 000 de m² de surfaces de vente totalement illégales en France. Ni Bercy, ni Matignon, ni l’Élysée, ne semblent prêts à réaliser un moratoire, et à contrôler les grandes surfaces qui croissent dans l’irrespect total des zones protégées, agricoles, et inondables.
Après 20 ans d’enquête, l’association En Toute Franchise a calculé le coût total de ces infractions (infraction de 5e classe) à plus de 418 milliards d’euros pour la seule région Paca. Que fait l’État ? Cela représente plus d’un quart de la dette française !

Madame Danielle SIMONNET élue du 20ème Paris, coordinatrice du Parti de Gauche
Nous étions lundi 16 avril, avec l’association En Toute Franchise, Des Terres pas d’Hypers et Danielle Simonnet, Conseillère de Paris, devant le ministère de l’Économie et des Finances afin d’interpeller Bruno Le Maire sur les 418
milliards € que doit la Grande Distribution par ses nombreuses installations illicites sur la seule région Paca (cumul des infractions de 5 e classe non réclamées par l’État depuis plus de 30 ans).
L’association En Toute Franchise a déjà envoyé son enquête à l’Elysée, et Emmanuel Macron a répondu le 9 octobre 2017 que le dossier a été transmis à Bruno Le Maire (voir plus bas). En Toute Franchise est encore sans nouvelle du ministre à ce jour.
Danielle Simonet nous a apporté son soutien et va faire le relais de cette enquête que l’association En Toute Franchise mène depuis plus de 20 ans. « Je pense qu’il faut détruire les édifices illégaux de la grande distribution. De la même manière, les grandes enseignes qui ne respectent pas leurs obligations
fiscales, il faut les réquisitionner », explique Danielle Simonnet.
Ni Bercy, ni Matignon, ni l’Élysée, ne semblent prêts à réaliser un moratoire, et à contrôler les grandes surfaces qui croissent dans l’irrespect total des zones protégées, agricoles, et inondables.
Nous avons organisé une conférence le 28 avril à Paris pour expliquer le détail de cette enquête.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.