Ce joli mois de mai

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 26 Avril 2018
Qui n’aurait pas encore programmé son mois de mai serait grandement inconséquent. Entre les fêtes et les grèves, il est difficile de s’y retrouver. Aussi ce billet, soucieux de rendre service, a-t-il l’ambition d’éclairer les esprits. Donc les 1er, 8, 10 et, pour beaucoup, 21 sont des congés officiels. Le 10 tombant un jeudi, il ne serait pas absurde de poser le lendemain, le 11, pour bénéficier d’un repos mérité. Les 3, 4, 7 et 8 seront, eux, perturbés pour cause de conflit à Air France. Quant aux trains, il est prévu qu’ils ne circulent pas totalement les 3, 4, 8, 9, 13, 14, 18, 19, 23, 24, 28 et 29 mai. Au total, sur 31 jours, il y en aura huit sans repos ni mouvements sociaux. Huit où la France se consacrera pleinement à sa croissance. Réflexion faite, c’est énorme.
mschifres@lopinion.fr 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Humour, Travail, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.