Des limonades bio comme on n’en fait plus

UN JOUR, UNE IDÉE

Le Temps 03/05/2018
Fabriquées de manière artisanale en Valais, Les Pétillantes remettent au goût du jour les vraies boissons à l’ancienne

Elle a un goût de Sinalco, en beaucoup plus naturel et plus rafraîchissant, La Pétillante orange. Et la pulpe qui danse au fond de la bouteille rappelle l’Orangina, qu’il faut bien secouer avant. Composée d’eau gazéifiée, de 20% de jus de fruits, de sucre de canne brut et de jus de citron, cette limonade bio tout juste lancée dans les bonnes épiceries romandes est née à Lausanne.
Après Urban Kombucha, des thés fermentés par des micro-organismes et des levures considérés comme «la boisson des dieux» aux mille vertus créés en 2014 – dont la production triple chaque année –, l’ancien élève de l’Ecole hôtelière de Lausanne Arnaud Gervaix vient de concrétiser un nouveau projet: celui de remettre au goût du jour les limonades à l’ancienne. «J’ai eu cette idée en buvant une gazosa avec des copains. Cette limonade tessinoise artisanale cartonne depuis quelques années. Pourtant, elle contient des colorants, des arômes, de l’eau et du gaz carbonique. On s’est dit qu’on pourrait faire encore mieux en ne mettant que du naturel en bouteille», lance le jeune homme.
A lire aussi: La gazosa, une résurrection pétillante
Si les recettes de limonades maison servies dans une grande carafe sont faciles, une production à plus grande échelle conservée dans une bouteille bouchée s’est révélée complexe. «L’utilisation d’extraits de fruits, de concentrés ou d’arômes naturels était hors de question. Il a donc fallu pasteuriser les jus de fruits pressés que nous recevons congelés. Tous les jus sont bios et ceux qui proviennent des autres continents que l’Europe sont aussi issus du commerce équitable.»
Le design rétro a aussi son charme
La gamme des Pétillantes, produite à Vétroz (VS), se décline en saveurs citron vert, pamplemousse rose ou orange sanguine. Le design rétro et les couleurs pastel des étiquettes contribuent aussi au charme du produit. Les premières 10 000 bouteilles se sont écoulées en trois semaines seulement. Prochaine étape: lancer deux nouvelles saveurs d’Urban Kombucha cet été ainsi qu’une collaboration avec les torréfacteurs de café locaux, mais aussi élaborer de nouvelles boissons avec des fruits fermentés et tenter un tonic ou un bitter histoire d’accompagner l’un des super gins également «made in chez nous».
Les Pétillantes, limonades artisanales bios, liste des points de vente sur le site.
NOTRE HISTOIRE

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Consumérisme, Economie, Santé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.