Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien

 
Le Monde 08 mai 2018
Le président américain a déclaré rétablir les sanctions contre l’Iran. Son annonce risque d’ouvrir une période de vives tensions avec ses alliés européens.
Conclu en 2015 par son prédécesseur démocrate, Barack Obama, cet accord est présenté par Donald Trump comme « l’un des pires et des plus partiaux (…) que les Etats-Unis aient jamais conclus »
Trump n’a donné aucune précision sur la nature des sanctions qui seraient rétablies mais il a mis en garde « tout pays qui aidera l’Iran dans sa quête d’armes nucléaires ». Les entreprises étrangères auront quelques mois pour sortir d’Iran.
Cette décision de se dégager de l’accord risque d’ouvrir une période de vives tensions avec ses alliés européens.
Le 8 mai 2018
La France le Royaume-Uni et l’Allemagne « déterminés » à continuer à appliquer l’accord nucléaire iranien
La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni se sont dits « déterminés » à continuer à appliquer l’accord nucléaire iranien, dont les Etats-Unis viennent de se retirer, tout en travaillant à en négocier un nouveau, plus large, ont annoncé les trois pays mardi.
« Nous resterons parties au JCPoA » [acronyme de l’accord] déclarent dans ce communiqué commun Emmanuel Macron, Theresa May et Angela Merkel. « Nos gouvernements restent déterminés à assurer la mise en oeuvre de l’accord et travailleront à cet effet avec les autres parties qui resteront engagées », disent-ils, en « maintenant les bénéfices économiques » au profit de la population iranienne.
le 8 mai à 21h36
L’ONU appelle les autres signataires à respecter leurs engagements
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé les six autres signataires de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 « à respecter pleinement leurs engagements », après le retrait des Etats-Unis.
« Je suis profondément préoccupé par l’annonce du retrait des Etats-Unis de l’accord JCPOA [en référence à l’acronyme en anglais] et de la reprise de sanctions américaines », a ajouté le patron des Nations unies dans un communiqué.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.