Le char de l’Etat

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 08/05/2018
Pour peu qu’on soit attentif aux symboles, on n’aura pas manqué de remarquer la nouvelle voiture de Poutine. Lors de son investiture, il a abandonné sa traditionnelle Mercedes pour un char de l’Etat inédit : une limousine cossue, longue de plus de six mètres, dont l’attrait principal ne tient pourtant ni à sa beauté, ni à ses performances mais à une seule caractéristique. Elle est russe, entièrement fabriquée en Russie. Elle est même « meilleure que l’auto de Trump » selon un témoin qui n’est visiblement pas un adversaire de Vladimir. Bref de quoi montrer la puissance de Moscou. D’autant que cette merveille a des faux airs d’une Rolls-Royce. Ce qui prouve un goût certain pour la continuité : déjà Lénine adorait se transporter dans une Rolls Silver Ghost piquée au tsar.
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.