Du E150 dans ma salade

Le Canard enchaîné – 09/05/2018 – Conflit de Canard –
Quoi de plus diététique et rafraîchissant qu’une bonne salade en terrasse ? A condition, bien sûr, que le restaurateur ne vous l’ait pas assaisonnée avec une sauce industrielle farcie d’additifs. Histoire de lever le soupçon, de plus en plus de bistrotiers prennent soin de disposer sur la table le nécessaire à vinaigrette, avec, pour bien montrer que la maison ne se moque pas du client, du vinaigre balsamique. Totale confiance…
Steak de Thon rouge avec légumes d’une salade niçoise
Sauf que, la plupart du temps, le contenu de la fiole n’a rien à voir avec la recette ancestrale. Et pour cause : le terme « balsamique » n’est protégé par aucune règlementation. Seule la mention « vinaigre balsamique traditionnel » garantit que le nectar a été confectionné dans les règles de l’art, c’est-à-dire à partir du moût de raisin, cuit à feu nu, puis mis à vieillir durant sept ans dans un tonneau en bois différent chaque année. Du « vrai » balsamique qui ne représente que 0,01 % de la production de vinaigre dit « balsamique » !
Tout le reste n’est que pâle copie. Du simple vinaigre de vin qui, faute de moût et d’un long séjour en tonneau, doit être recoloré pour afficher la robe brun foncé d’un balsamique pur jus. Et c’est bien là le pépin. 
Le colorant employé,, du caramel E150, n’a pas grand chose à voir, malgré son nom avec du caramel naturel. Cette joyeuseté chimique recèle, selon le Circ (Centre international de recherche sur le cancer), une substance « possiblement cancérigène » qui apparaît pendant la fabrication dudit colorant. Donnée à becqueter à des rats, la 4-MEI, c’est son nom, file des cancers du poumon, du foie, de la thyroïde ou des leucémies. Pour l’autorité européenne de sécurité des aliments, il n’y a pas péril en la demeure. Pas de quoi en faire un Circ ? Ce qui ne l’a, bizarrement, pas empêchée de fixer, dans un avis rendu en 2011, une dose journalière à ne pas dépasser. Et de préconiser de nouvelles études en expliquant qu’il serait « prudent de maintenir » les concentrations de 4-MEI « aussi basses qu’il est possible de le faire d’un point de vue technologique ».
En attendant, on continue de faire le plein de 4-MEI. En plus du vinaigre balsamique, on trouve du caramel E150 un peu partout, dans les sauces soja, les bières brunes, le pastis, certaines céréales du petit déjeuner, les bouillons cube, les sodas… On est caramel !
Vinaigre Balsamique Traditionnel de Modène D.O.P. 12 ans (densité 1.30) 100ML / 59,90 €  (Italia delizie)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.