Ingratitude anglaise

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 15/05/2018
Les Anglais sont vraiment des ingrats. Samedi ils auront l’immense privilège de vivre l’union de Harry et Meghan, un de ces « mariages du siècle » qui se produit tous les dix ans. Eh bien, ils sont 66% à ne pas s’intéresser à cet événement fabuleux, 60% à prévoir un week-end habituel, 56% à estimer, mesquinement, que la famille royale devrait assumer tous les frais de la cérémonie. Chez nous où nous avons tué le roi depuis belle lurette, la passion domine : en permanence, les chaines d’info font le décompte du temps qui nous sépare de la réjouissance, des émissions spéciales sont diffusées quotidiennement, et, le jour venu, les chaines seront en direct à grand renfort de journalistes vedettes. On a beau dire : heureusement qu’il y a la République pour sauver la Royauté.

mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.