Des trains à l’heure !

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
L’Opinion 16/05/2018
Le billet de Michel Schifres
Par les temps qui courent on sera vite taxé de patriotisme frénétique. Mais que voulez-vous l’amour du pays ne se discute pas. Même si notre modèle a quelques imperfections, au moins est-il cohérent. Pas comme les mœurs d’autres contrées absolument folles, voire carrément grotesques. Témoin le Japon. Un train s’y est ébranlé avec 25 secondes d’avance sur l’horaire et c’est une affaire d’Etat. La compagnie a déploré ce « grand désagrément inexcusable ». Là-bas on ne rigole pas avec la ponctualité et les convois ont la ridicule habitude de partir et d’arriver à l’heure prévue. Faut-il être sot quand même pour s’imposer de telles règles et, surtout, pour les respecter ? A l’évidence il leur manque un M. Martinez pour mettre de la fantaisie dans ce dogmatisme insupportable.
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Humour, Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.