Pauvre Bécassine

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 30/05/2018
Une polémique finalement, ce n’est pas grand-chose. Il suffit d’avoir quelques certitudes et de les marteler quoi qu’il arrive. Avoir quelques œillères est même recommandé. Ainsi, ces temps-ci, un groupe anarcho-indépendantiste breton a appris qu’un film, « Bécassine ! », sortirait prochainement. Nos révolutionnaires ne l’ont pas vu, ce qui leur permet encore plus aisément de partir en guerre. Et d’appeler au boycott de l’œuvre. Et de dénoncer l’image « dégradante, insultante et méprisante » qu’elle donnerait des femmes bretonnes. Et d’assurer qu’il s’agit là « d’une insulte à la mémoire de notre peuple ». Bref, ces régionalistes-là, peu partisans de la nuance, n’y vont pas de main morte. Une pensée doit aller à Bécassine : pauvre Bécassine d’avoir des cousins pareils.
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.