Uniforme, un certain retour

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité 
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 03 Juin 2018
Il ne faut pas être visionnaire pour prédire que la France va se déchirer dans une de ces polémiques dont elle raffole : faut-il ou non porter l’uniforme dans les écoles ? Tout ça parce qu’à Provins, les parents d’élèves ont approuvé son rétablissement. A partir de la Toussaint, ce sera fait : s’ils le souhaitent, tous les gosses habillés pareils dans six établissements publics. Et donc une querelle à venir entre les partisans de l’égalité et ceux de la liberté. Même si certains de ces derniers étaient sans doute dimanche à Paris, au Diner blanc. C’est un événement bobo-mondain où la seule obligation est d’être habillé en blanc. Comme quoi, pour soi, on peut succomber à l’uniforme et le refuser à ses enfants ! La contradiction, il est vrai, est aussi le sel de la vie.

mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Education, Humour, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.