La main à la poche

En 780 signes, un regard décalé, piquant et ironique sur l’actualité
Le billet de Michel Schifres
L’Opinion 05/06/2018
 On a beau dire, ce n’est pas marrant d’être pauvre. Surtout si l’on aime le luxe. Aussi une grave question agite les chancelleries : qui va payer la nuit d’hôtel de Kim Jong-un lors de sa rencontre avec Trump ? Le règlement de la chambre, facturée aux alentours de 6 000 dollars, est pour l’instant en suspens. Les Nord-Coréens s’y refusent, arguant être en manque de liquidités. De plus, ils ont l’habitude de se faire inviter où qu’ils aillent. Les Américains mettraient bien la main à la poche mais ce serait violer le principe des sanctions internationales qu’ils ont souhaitées. Il ne faut pas trop s’inquiéter : une solution sera trouvée. Ce qui prouve qu’il vaut mieux être un pauvre puissant qu’un pauvre faible. Il n’est pas évident que ce constat satisfasse grand monde.
mschifres@lopinion.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.