En Vrac – Europe

La survie des G7 en question après le fiasco du sommet canadien. Au-delà des « lubies » et des « provocations » du président américain, à l’issue du sommet du G7, le concept même de ce type de rencontre entre une poignée de pays industrialisés a-t-il encore un sens ? La journée de dimanche a de nouveau apporté son lot d’insultes envers le premier ministre canadien de la part de conseillers de Donald Trump, achevant de semer la consternation chez les alliés des Etats-Unis. Dans ce contexte, Radio Canada se demande si le sommet du Québec sera le dernier du genre. « Ce regroupement issu d’un autre siècle se cherchait avant l’arrivée de Trump », concurrencé par des réunions « plus représentatives des forces économiques actuelles telles que le G20 », et fragilisé par la crise du multilatéralisme ou l’émergence des populismes en Europe. « Le G7 comme ensemble cohérent n’existe plus », selon la radio canadienne. Et Donald Trump s’est contenté d’amplifier des tensions qui existaient avant son arrivée à la Maison Blanche.
L’Italie refuse d’accueillir l’Aquarius et ses 629 migrants. Le nouveau ministre italien de l’intérieur Matteo Salvini a interdit au bateau qui recueille en Méditerranée les migrants en danger, d’accoster dans un port italien. Il a renvoyé la responsabilité de cet accueil à l’île de Malte, qui s’est déclarée, elle, incompétente. M. Salvini a averti qu’« à partir d’aujourd’hui, l’Italie dit non au trafic d’êtres humains », rapporte l’agence italienne ANSA. Dernière minute : C’est l’Espagne qui se chargera de cet accueil …
Le Monde 11/06/2018
Initiative – Un observatoire pour explorer les « zones grises » de la vie publique
L’Opinion 30/05/2018 Nathalie Segaunes
Pour la première fois, universitaires et parlementaires s’unissent, au sein d’un nouveau think tank, pour travailler à l’amélioration de l’éthique au sein des institutions politiques
Les faits

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans En Vrac, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.