Réflexion sur les énergies de la constellation du Cancer 2018

      Gouverné par la Lune, le Cancer, signe d’eau, incite au calme et à la bienveillance, notamment en lien avec la famille, le foyer et les racines, principales valeurs que l’on attribue en général au côté féminin. L’influence lunaire fait également naître un intérêt particulier envers tout ce qui est relatif aux origines : inconscient collectif, hérédité, souvenirs, traditions  et coutumes.
      Avec ce signe, nous traverserons le deuxième grand portail énergétique de l’année, celui du Solstice d’été. Alors que s’écoulent les journées les plus longues, une puissante douche de lumière est diffusée. Ainsi, l’entrée du Soleil en Cancer nous fait penser à un corps physique qui serait lui aussi lumineux. La phrase clé de ce signe nous le dit à sa manière : «Je construis une maison illuminée et je l’habite».
      Les énergies de cette constellation sont en rapport avec un travail de l’Esprit au sein de la forme. Plus l’enveloppe terrestre est subtile et transparente, plus la lumière intérieure va pouvoir rayonner. Si l’enveloppe est dure et dense, cette lumière devient cachée. La naissance de l’Esprit à la matière est comme une lampe dans un pot de terre. La matière de celui-ci doit être affinée afin que la lumière qui brille à l’intérieur se diffuse aussi à l’extérieur.
     Né dans un corps de chair et de sang, l’humain doit s’affiner physiquement à travers une juste pensée, parole et action afin que sa matière devienne souple, magnétique et rayonnante à travers le temps. La matière terrestre est considérée comme la plus dense et sa transmutation nécessite une forte volonté. Mais quoi qu’il en soit, il sera toujours bénéfique de se consacrer à ce travail rédempteur, car si les transformations ne sont pas tentées, les humains continueront d’être assujettis à la matière qui leur imposera sa loi.
     La forme est le voile. Derrière la forme sont les qualités. Derrière les qualités, il y a la Lumière  universelle. C’est la conscience elle-même qui, par sa propre mutation nourrie de l’expérience dans l’action, imposera et opérera toute mutation nécessaire au corps. Il est donc nécessaire pour les chercheurs de respecter, de comprendre et, en retirant voile après voile, de faire naître puis resplendir, la lumière à l’intérieur de soi. Tel est le chemin.
     Ne pensons jamais que nous sommes terriens. Chacun de nous est universel. Penser que nous sommes de la terre, que nous sommes asiatiques, européens, africains, américains ou australiens est une vérité substituée. Nous, les universels, sommes engagés dans un voyage et, dans ce voyage, nous avançons en remplissant des objectifs sur cette Terre. Nous, les humains, quand nous nous installons profondément dans la vérité substituée nous sommes perdus.
      Beaucoup d’humains ont oublié le voyage qu’ils ont entrepris et ont développé des pensées et des actions de routine. Les humains doivent penser grand. Toute grande idée que nous suivons résulte en une grande action. Mais nul ne peut devenir bon seulement en pensant bien. L’action est la base de toutes les transformations de l’être, et pourtant réflexion et action doivent être équilibrées. Grâce à la pensée créative et à l’action juste, nous continuerons de croître en lumière.
    Là où il y a de la Vie, il y a le cœur qui est au centre, qui transforme la vie usagée en vie fraîche. Là où il y a du cœur, il y a de la compassion, de la sympathie et de l’amour. Lorsque nourrir son environnement se fait avec l’une ou l’autre de ces trois qualités, l’action devient excellente. De tels actes ne se réalisent jamais avec un esprit commercial car le cœur ne connaît pas le commerce, ne fait pas d’évaluations matérielles et n’a même aucune attente. Il détient la clé de la vitalité et maintient le corps. Un cœur pur fait des miracles car il ouvre les portes à des forces invisibles afin qu’elles s’expriment dans le monde.
      Lorsque la force de vie fonctionne, le corps fonctionne et l’être expérimente la splendeur de la Création. En suivant la science de la Sagesse, nous devenons libérés tandis même que nous vivons dans notre corps. Nous sommes originels et rappelons-nous que : être « original  » c’est aussi un peu, être spirituel !
 P.L. du Cancer – jeudi 28 juin  2018 – 06h52

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, réflexion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.