Chaleur d’été : Faut-il vraiment éviter de porter du noir pour avoir moins chaud ?

Les couleurs claires réfléchissent la lumière, les nuances sombres l’absorbent. Des chercheurs ont découvert que lorsqu’il fait 38 °C à l’extérieur, la température d’une robe blanche affiche 41 °C, alors qu’en noir elle atteint 47 °C ! On aura donc plus chaud dans un débardeur foncé que dans un tee-shirt clair.
Ouest-France 06/08/2018 correspondance, Clémence OLIVIER  La question pas si bête
C’est l’un des conseils de base en été : ne pas porter de vêtements de couleur noire. Mais est-ce vraiment efficace ?
Les températures avoisinent ou dépassent depuis plusieurs jours les 30° C et il n’est pas toujours évident de savoir quel vêtement porter pour être à l’aise et souffrir le moins possible de la chaleur. L’un des conseils les plus fréquemment donnés est d’éviter tee-shirt, robe ou polo de couleur noire. Mais est-ce une réalité ?
Oui, si l’on en croit Laurent Misery, dermatologue au CHU de Brest. « Plus une couleur est sombre plus elle absorbe les rayons du soleil qui se transforment en chaleur, explique le spécialiste. Avec du noir, l’absorption est la plus importante. Le blanc, en revanche, réfléchit la lumière et n’accumule donc pas la chaleur. »
En revanche, nuance Daniel Hennequin, physicien et chercheur au CNRS, le tee-shirt blanc possède également un inconvénient : « Il tient moins chaud, certes, mais s’il est trop léger ou mouillé, il peut laisser passer la lumière qui va donc réchauffer directement la peau et ne plus la protéger. On risque alors de prendre un coup de soleil », précise le chercheur.
La couleur du vêtement n’est pas le seul élément à prendre en compte lorsque l’on veut éviter de ressentir les effets de la chaleur et du soleil. Sa matière compte également. « Le coton est très aéré, si l’on veut se protéger de la chaleur il faut mieux le privilégier ou porter du lin », recommande le dermatologue qui ajoute que certains tissus synthétiques et la laine sont à proscrire, car ils sont trop denses. « En revanche, certaines matières spéciales, des tissus techniques sont assez efficaces pour évacuer la transpiration par exemple », précise-t-il.
L’effet ventilateur des Bédouins
Enfin la forme, a, elle aussi, son importance. Les Bédouins qui vivent dans le désert portent parfois des couleurs foncées, du noir ou du bleu, alors que la température extérieure est caniculaire. Mais ils ne choisissent pas n’importe quel vêtement. Ils optent pour de larges tuniques et portent en dessous des chemises blanches en coton.
La tunique, frappée par les rayons du soleil, accumule de la chaleur et réchauffe l’air présent entre la chemise et la tunique. « Or cet air va s’élever, s’échapper par le col et par le tissu et par phénomène de convection, créer un courant d’air, explique Daniel Hennequin. De l’air moins chaud de l’extérieur est alors aspiré sous la tunique. »
Les gouttelettes de transpiration présentes à la surface de la peau sont asséchées, ce qui crée une sensation de fraîcheur. Mieux qu’un ventilateur !
Selon le chercheur, la couleur de la tunique a finalement assez peu d’impact dans ce cas présent. « Plus la tunique est foncée, plus la chaleur accumulée sera importante et plus le phénomène de convection sera efficace, explique-t-il. Mais avec une tunique claire, la chaleur absorbée sera moindre donc si la convection est un peu moins efficace, cela doit revenir sensiblement à la même chose. »

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans climat, Science, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.