L’autoroute enchantée

Le Canard enchaîné – 08/08/2018 – H. M. –

Ce n’est sans doute qu’une heureuse coïncidence : le gouvernement vient de donner, le 2 août, son accord pour un nouveau plan de travaux autoroutiers de 700 millions, quelques jours seulement après que Vinci, le bétonneur numéro 1 mondial des concessions (autoroutes, aéroports, parkings, etc.), a annoncé une jolie hausse de ses résultats.
Le plan de travaux, concocté il y a deux ans sous François Hollande, semblait oublié Il vient miraculeusement de ressurgir. Les travaux – dont 23 échangeurs et 25 projets « environnementaux » – seront, comme d’habitude, en bonne partie réalisés par les entreprises privées de travaux publics, propriétaires des concessionnaires d’autoroutes.
Lesquels seront, en contrepartie, autorisés à augmenter leurs tarifs de 0,1 % à 0,4 %, selon les réseaux. Malgré les critiques de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), qui estimes ces hausses trop importantes.
Vinci n’a même pas eu besoin d’en attendre les bénéfices pour connaître le bonheur. Ses résultats pour le premier semestre de 2018 font apparaître une hausse de son chiffre d’affaires des concessions de 5,6 % et un bénéfice total net de 1,3 milliard, en hausse de 26 % par rapport à celui du premier trimestre 2017. 
Et la fête n’est pas finie. Alors qu’un audit du ministère des Transports vient de révéler l’extrême délabrement du réseau routier français, l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Afsa) propose le lancement d’un troisième grand plan de travaux prenant cette fois en charge les autoroutes et les routes nationales qui sont gérées par l’État. Et ce en contrepartie d’un nouvel allongement de leur durée de concession.
Elles deviendront ainsi, de plan de travaux en plan de travaux, des concessions perpétuelles…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Transport, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.