Vierge 2018 – Réflexion sur l’énergie de cette constellation

    
     Dans le signe de la Vierge, l’être humain prend conscience qu’il est à la fois animal et divin et qu’il  a vocation à devenir un être spirituel. Pour atteindre cet objectif, il a besoin de vertus telles que tolérance, l’amour et la  compassion. En reconnaissant la nécessité d’un changement, il apprend à regarder les choses sous tous leurs angles. Ce faisant, il se rend compte clairement « qu’aucune vérité n’est complète ou même réelle si elle n’inclut pas son opposé et tout ce qui arrive entre eux ».
     Toutes nos attentes appartiennent au mental. Celui-ci a besoin d’un programme, horaire, hebdomadaire, mensuel, etc. Aujourd’hui, dans notre monde féru de haute technologie, tous les aspects de notre activité quotidienne, professionnelle ou domestique, peuvent être facilités par de nombreux logiciels plus ou moins performants. De ce fait, l’existence de chacun tend à être conditionnée de l’extérieur.
      Un chercheur est naturellement un être social, mais le rythme de la société rend les obligations sociales innombrables et la démarche devient entravée. Aussi l’aspirant avisé réfléchira à se tailler une vie faite d’obligations sociales principalement en rapport avec ses aspirations. Il y a un dicton qui dit : pour être heureux il faut être simple, mais être simple est difficile.
     L’importance du service à autrui à la société est minimisée dans notre éducation moderne. Il est remplacé par l’éducation à la croissance économique. Par cette doctrine, l’humanité est déconnectée de ses valeurs essentielles est orientée vers l’auto-survie, l’autoprotection et l’accumulation des ressources. La Sagesse dit : «Ne liez pas le service à la rémunération, car lorsque les actions sont orientées vers les fruits, on devient assujetti par le monde de cause à effet. ».
       L’intuition, telle qu’elle est généralement comprise, représente la capacité d’arriver à la connaissance par une activité innée, étrangère aux processus de raisonnement ou de logique. Elle est la faculté de connaissance venant de l’intérieur, la reconnaissance et la saisie instantanée de la vérité. Ce qu’elle révèle a davantage de valeur pour l’individu qu’une connaissance transmise de l’extérieur, car elle  permet d’adopter l’action correcte et nécessaire, sans perte de temps et sans effort gaspillé. Pratiquer la contemplation et la méditation amène au développement de l’intuition, un outil essentiel du progrès.
      Ainsi, le chercheur cherche à se transformer lui-même, sans vouloir plus aménager quoi que ce soit dans le monde extérieur. Un changement intérieur conduira infailliblement à des actes de bonne volonté, efficaces dans la matière dont toutes les choses du monde sont faites, quelle que soit leur apparence..
     Un individu doit faire face à sa vie par lui-même. Il ne peut ni se cacher, ni y échapper. Tandis qu’il progresse, son côté caché se révèle à lui et cela peut le surprendre. On ne peut, pour commencer, démêler soi-même les aspects indésirables cachés à l’intérieur de soi. Ils nous sont révélés sur le chemin tandis que la Lumière pénètre en nous.
     Jusqu’où sommes-nous prêts à nous rendre pour entrevoir notre vérité ? Oui, notre vie peut donner l’impression d’accélérer, le mouvement du temps devenir de plus en plus rapide… Mais n’oublions pas que nous sommes maîtres de notre propre parcours et que le frein est toujours à portée.
     Aidons-nous avec ces énergies du signe de la Vierge. Gouverné par la planète Mercure, cet astre représente symboliquement la raison, la vivacité mentale et verbale, l’intuition, l’amour du travail bien fait.
 Le monde est énergie qu’il nous faut dompter comme le lion en cage, car ce sont nos pensées qui le créent tel que nous le connaissons aujourd’hui. Nous pouvons, par nos meilleures intentions, en inverser les effets qui ont déjà commencé. Une voie est ouverte, libre à nous de nous aventurer sur les nouveaux chemins qu’elle nous laisse percevoir, accomplissant ainsi notre part de responsabilité pour l’ensemble.
P.L. de la Vierge  –  dimanche  26 août 2018 – 13h56 –

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Développement personnel, réflexion, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.