« Coup d’état FMI-ste en Belgique »

Le VIf.be – 30/08/2018 – Par Donatien D’Hoop –
J’ai fait un cauchemar… Un cauchemar dans lequel la démocratie n’avait de démocratie que le nom, une société dirigée par une élite financière prenant leur décision du haut de leur FMI… Un cauchemar où voter ne servait plus à rien, où les partis extrêmes, xénophobes, racistes, stigmatisants étaient considérés comme les seules alternatives pouvant redonner un semblant de pouvoir aux citoyens…
"Coup d'état FMI-ste en Belgique"© Reuters
Après la Grèce, l’Italie est le 2e pays à passer sous giron FMI-ste. Ces deux pays du sud de l’Europe, berceaux de la civilisation Européenne, pays de la culture, ont mal été gérés pendant des décennies par une élite politique corrompue, ne pensant qu’aux prochaines élections et à la manière d’augmenter leur salaire. Une élite sans courage politique, sans vision, qui se considère au-dessus des citoyens (et des lois) qui pourtant l’ont élu et oubliant qu’ils sont à leur service…
En réaction les citoyens, lassé de se faire tondre ont commencé à se rebeller en votant pour des extrêmes (qu’ils soient de droite ou de gauche). On a donc montré ces citoyens du doigt ; qui sont les méchants qui votent pour ces partis extrêmes ? Comment osent-ils ? Ils sont vraiment idiots… C’est une preuve supplémentaire de la supériorité des élites en place, soutenue par une certaine presse. Bien sûr que ces élites ne se sont pas remises en question… Puis la Grèce a basculé. Le parti extrême gauche arrive au pouvoir en promettant monts et merveilles. La population se remet à espérer, à se dire que cela va permettre d’enfin changer la Grèce, de mettre fin à l’aristocratie politique… Eh bien non ! Parce que le FMI a décidé du contraire. On assiste donc à un coup d’état financier. La Grèce est mise sous tutelle, le FMI et Berlin décident à la place des représentants élus grecs (qu’on les aime ou qu’on ne les aime pas…). Le FMI impose des mesures très dures pour les citoyens en expliquant que c’est de leur faute, c’est parce que la Grèce a vécu au-dessus de ses moyens pendant trop longtemps et que maintenant il faut payer… Est-ce que les élites politiques sont inquiétées ?

Après la Grèce, l’Italie vient de subir un scénario identique, élites corrompues, arrivées des partis extrêmes. A nouveau les Italiens sont stigmatisés… Puis le FMI recommence et fait un nouveau coup d’État… « Il faut remettre l’Italie sur la bonne voie »…
Heureusement, en Belgique nous ne craignons rien… Nous avons une élite politique compétente, qui met en oeuvre une vision long terme. Une élite politique qui se mélange avec les gens de terrain, avec les citoyens comme vous et moi. Une élite qui ne magouille pas, qui ne cherche pas son intérêt propre… Nous vivons dans un pays où la dette ne dépasse pas le raisonnable (Environ 500 milliards, 106% du PIB), où les extrêmes n’émergent pas que ce soit en Wallonie (PTB) ou en Flandre (Vlaams Belang & NVA ?)… Heureusement, tout ceci n’est qu’un cauchemar, je vais pouvoir continuer à critiquer les Grecs fainéants et les Italiens fascistes…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.