Bitcoin, nouvelle secousse, nouvelle chute de la cryptomonnaie

Insolentiae – 11/09/2018 – Charles Sannat –
Le Bitcoin, c’est les montagnes russes ! Si l’été s’est révélé convenable pour les cours de la star des cryptomonnaies, la rentrée a été mouvementée, avec un plongeon de plusieurs dizaines de pour cent en quelques heures.
Il faut dire que, comme le relate le magazine Capital, une « petite annonce dans la presse… et patatras ! Mercredi 5 septembre, Business Insider a rapporté que Goldman Sachs abandonnait “à court terme” le lancement de son bureau de trading de Bitcoins. Cette information n’a pas été confirmée par la banque. Selon le site américain, c’est en raison du manque de réglementation que la banque d’affaires suspend son projet. Ce nouveau département avait été annoncé dans la presse en décembre 2017, au plus haut de l’excitation autour du Bitcoin »…
Finalement les grandes banques ne semblent pas se précipiter sur les cryptomonnaies, et il n’y a d’ailleurs aucune raison qu’elles le fassent. Les banques commerciales et les banques centrales n’ont strictement aucune raison de laisser émerger des monnaies libres dont le pouvoir de création ne serait plus entre leurs mains.
Le résultat est donc connu d’avance. Les banques vont « jouer » avec les nerfs des spéculateurs. Elles feront monter les cours, baisser les cours, monter, baisser, tout le monde voudrait profiter de ces montagnes russes en pensant pouvoir gagner de l’argent facilement.
Puis, un jour, les cryptos non officielles seront interdites, les plateformes de négociation interdites, et le piège se refermera sur les gourmands.
Soyez donc prudents si vous touchez aux cryptomonnaies.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.